Le Premier ministre Nguyen Xuan Phuc lors de la vidéoconférence nationale sur la protection des enfants, le 6 août à Hanoï. Photo : VNA

 

Hanoï (VNA) – Une vidéoconférence nationale sur la protection des enfants contre la violence, l’abus sexuel et les risques pour la santé et la sécurité a eu lieu le 6 août, sous la présidence du Premier ministre Nguyen Xuan Phuc.

La vidéoconférence a permis de relier 675 districts et communes, les niveaux de base qui ont un rôle important dans l’application des réglementations sur la protection des enfants. L’événement a réuni environ 18.000 délégués.

Selon un rapport du ministère du Travail, des Invalides et des Affaires sociales, environ 2.000 affaires de violences et d'abus sexuels à l’encontre des enfants sont découvertes et traitées chaque année au Vietnam. Au cours des cinq premiers mois de 2018, 682 affaires d’abus sexuels sur mineurs ont été découvertes. Cependant, le vice-Premier ministre Vu Duc Dam a indiqué que le nombre d’affaires devrait être beaucoup plus élevé car il reste des cas non découverts.

Lors de la vidéoconférence, le Premier ministre Nguyen Xuan Phuc a déclaré que les violences et les abus sexuels à l'encontre des enfants étaient inacceptables. « S’intéresser aux enfants, s’occuper d’eux, les protéger et leur assurer un environnement sain sont une mission stratégique et importante pour un développement national durable », a-t-il souligné, ajoutant qu’il s’agissait là d’une responsabilité du système politique, des organes compétents de ressort central au niveau local, de toute la communauté et de chaque famille.

Le chef du gouvernement a demandé aux organes publics et aux organisations sociales, notamment ceux au niveau local, d’accorder une grande importance à la protection des enfants, à l’application rigoureuse des réglementations en vigueur pour les protéger au mieux.

Nguyen Xuan Phuc a également appelé à renforcer l’éducation morale, à faire connaître à tous les conduites pour faire face aux accidents et protéger les enfants contre la violence, ainsi que dénoncer les violences et abus faits aux enfants.

Le Premier ministre a demandé aux présidents des Comités populaires des communes d’assigner immédiatement à un cadre des missions de protection des enfants locaux. Il faut également étudier la possibilité de créer un groupe spécialisé dans la protection des enfants, placé sous la direction du président du Comité populaire, ainsi que de renforcer les campagnes de communication et de mobiliser les moyens nécessaires.

« Les ministères et autres organes compétents doivent continuer d’améliorer leurs politiques et traiter rapidement les affaires tout en garantissant les droits et intérêts des enfants », a-t-il déclaré, avant de demander au ministère de l’Education et de la Formation d’élaborer un programme d’enseignement de la self-défense aux enfants selon les âges et les sexes.

Nguyen Xuan Phuc a demandé aux organes de l’Assemblée nationale, aux députés et aux membres des Conseils populaires de tous échelons de renforcer la supervision de l’application des politiques concernant les enfants. Il a également insisté sur la nécessité de créer des délégations pour contrôler l’exécution des missions locales de protection des enfants.

A cette occasion, le Premier ministre a demandé au ministère du Travail, des Invalides et des Affaires sociales de travailler avec les autres organes compétents pour élaborer un projet de mobilisation de moyens pour soutenir les  enfants issus de minorités ethniques et vivant dans les zones montagneuses. -VNA