Photo: VNA

 

Hanoï (VNA) - La visite d'amitié officielle au Laos du secrétaire général du Parti et président du Vietnam Nguyen Phu Trong du 24 au 25 février créera une base permettant aux deux pays d'exploiter pleinement leur potentiel de coopération économique dans la nouvelle période.

Selon le ministère de l'Industrie et du Commerce, les deux gouvernements ont appliqué des outils efficaces de gestion des activités commerciales frontalières ces dernières années. Le commerce bilatéral s'est chiffré à plus d'un milliard de dollars en 2018, soit une hausse de 13% en glissement annuel, atteignant l'objectif fixé à la 40e réunion du Comité intergouvernemental Vietnam-Laos.

Un accord de commerce bilatéral et un accord de commerce frontalier signés en 2015, ainsi que divers accords de coopération dans les domaines de l'investissement, des transports, de la sécurité, de la défense et de l'agriculture ont jeté les bases juridiques au développement des relations économiques et commerciales bilatérales, a déclaré Do Quoc Hung, chef adjoint du Département des marchés Asie-Afrique du ministère de l'Industrie et du Commerce.

Do Quoc Hung a également déclaré que les programmes de coopération entre les deux ministères de l'Industrie et du Commerce, tels que le projet de développement du commerce Vietnam-Laos pour la période 2017-2026 et vision jusqu'en 2035, le mémorandum sur la création du portail électronique économique et commercial Vietnam-Laos, ont contribué à renforcer les échanges bilatéraux ainsi que le commerce frontalier en particulier.

Cependant, la croissance du commerce est encore très éloignée du potentiel de chaque pays, a déclaré le responsable, ajoutant que les échanges commerciaux à certains postes frontaliers restaient stagnants.

Il a noté que les entreprises vietnamiennes rencontraient de nombreuses difficultés lorsqu'elles exportaient vers le Laos. Leurs produits doivent faire face à une concurrence féroce avec ceux de la Chine et de la Thaïlande, qui représentent 80% des importations du Laos.

En outre, les infrastructures commerciales aux postes frontaliers, ainsi que les services de paiement et de transport entre les deux pays doivent être améliorés, a déclaré Do Quoc Hung.

Cette année, le Vietnam et le Laos espèrent une croissance d'au moins 10% de leurs recettes commerciales. Ils favoriseront la connectivité entre les deux économies, notamment dans les domaines des transports, de l'énergie, de l'utilisation durable de l'eau et des ressources naturelles et de la formation des ressources humaines. -VNA