Tran Ngoc Phuc, président de l'Association des Vietnamiens au Japon, lors du colloque sur l'Initiative de santé et de bien-être en Asie, le 7 mars à Tokyo. Photo : VNA
 

Tokyo (VNA) – L’Initiative de santé et de bien-être en Asie favorise la coopération entre le Japon et des pays asiatiques, à commencer par le Vietnam, afin de résoudre des questions dans le secteur des soins aux personnes âgées.

C’est ce qu’a indiqué Koji Fujimoto, vice-directeur du bureau de politiques de santé du secrétariat du cabinet japonais, lors du 2e colloque sur l’Initiative de santé et de bien-être en Asie, organisé le 7 mars à Tokyo.

L’officiel japonais a également affirmé que l’Initiative de santé et de bien-être en Asie permettait de resserrer les liens entre le gouvernement, les entreprises, les associations et les fournisseurs d’aides-soignants pour développer de nouvelles opportunités.

Tsutoyoshi Mori, directeur exécutif de la société Polaris spécialisée dans la santé, a prévu que le vieillissement de la population devrait s’accélérer au Vietnam. Il a souhaité que des Vietnamiens viennent au Japon pour suivre des formations d’aides-soignants. Selon lui, plusieurs entreprises japonaises spécialisées dans les soins aux personnes âgées s’intéressent au Vietnam, vu son intérêt croissant pour ce secteur.

Lors du colloque, Tran Ngoc Phuc, président de l’Association des Vietnamiens au Japon, a présenté une intervention sur le rôle de son association, forte actuellement de 250.000 personnes, dans la réalisation de l’Initiative de santé et de bien-être en Asie. Il a souligné que le Vietnam était l’un des pays ayant de grands potentiels de coopération avec le Japon dans le secteur des soins de santé.

Le 2e colloque sur l’Initiative de santé et de bien-être en Asie a réuni environ 500 personnes qui ont partagé des expériences dans les soins aux personnes âgées dans différents pays asiatiques tels que Vietnam,  Chine, Philippines, Malaisie…-VNA