L'ambassade d'Italie au Vietnam, en collaboration avec la Compagnie de la culture et de la communication Nha Nam, a présenté lundi à Hanoi la traduction en vietnamien de l'ouvrage "La solitudine dei numeri primi" (La solitude des nombres premiers), en présence de l'auteur Paolo Giordano.

Il s'agit du premier ouvrage de Paolo Giordano, qui a obtenu l'année dernière le Premio Strega, le prix de littérature le plus prestigieux d'Italie, et le prix Campiello réservés aux nouveaux talents de la littérature. Ce roman a été un véritable phénomène avec plus d'un million d'exemplaires vendus l'année dernière dans ce pays et des traductions en différentes langues.

"L'écriture littéraire et les activités scientifiques naissent de la passion de la recherche. La littérature est un outil impeccable pour étudier l'âme", a confié Paolo Giordano.

L'auteur est docteur ès physique à l'Université de Turin. Il est le plus jeune écrivain à avoir reçu le prix susdit depuis sa création en 1947. Paolo Giordano a l'intention de présenter son oeuvre dans certaines universités hanoïennes comme Phuong Dong, Thang Long et Ecole supérieure de la culture.

Avec cette version vietnamienne, l'ambassade d'Italie au Vietnam a poursuivi ainsi sa coopération avec la société Nha Nam pour présenter au public vietnamien des oeuvres de la littérature italienne. Depuis le début de l'année, "Seta" (La soie) et "Oceano mare" (L'océan) d'Alessandro Baricco, "Il barone rampante" (Baron sur un arbre) d'Italo Calvino et "La lunga vita de Marianna Ucria" (La vie longue de Marianna Ucria) de Dacia Maraini ont été traduits en vietnamien.

A noter que la romancière Dacia Maraini devrait être présente lors de la Semaine de la langue italienne à Hanoi, prévue du 26 au 29 octobre prochain. -AVI