Hô Chi Minh-Ville (VNA) - Le Comité populaire de Hô Chi Minh-Ville a publié la directive N°04 sur la mise en œuvre des mesures visant à assurer la prévention et la lutte contre les incendies dans les immeubles. Dans ce cadre, l’Association de l’immobilier de Hô Chi Minh-Ville a tenu, le 4 avril dans la mégapole du Sud, une conférence permettant de concrétiser cette directive.

Conférence consacrée au déploiement de la directive N°04 sur la prévention et la lutte contre les incendies, le 4 avril, à Hô Chi Minh-Ville. Photo : Minh Thu/CVN

Le Comité populaire de Hô Chi Minh-Ville a souligné dans la directive : "Il est nécessaire d’organiser des activités et de faire de la propagande pour appliquer strictement la Loi sur la prévention et la lutte contre les incendies, d'élaborer dans le respect total des lois et de mettre en demeure les investisseurs violant les règles élémentaires en la matière. Il est aussi indispensable d’échanger et de se coordonner activement avec le Service de la construction, la police municipale et les agences expertes en la matière".

La sécurité en jeu

Au cours des 15 dernières années, l'urbanisation rapide, le développement de nombreuses zones d'habitation, la construction d’immenses immeubles et l’exode rural ont transformé le paysage urbain. Entre 2012 et septembre 2016, la ville a recensé 34 incendies dans des immeubles modernes. Plus grave, en 2017, dans la ville, il y a eu 1.007 incendies, tuant 26 personnes, et en blessant 44. On a estimé les pertes à 92,5 milliards de dôngs.

Cette situation relance le débat sur les questions de prévention et de lutte contre les incendies. L’agence de prévention des incendies, les investisseurs, le conseil de gestion des appartements ainsi que les citadins doivent changer leur perception et leurs actions, conformément aux exigences d'amélioration de la lutte contre les incendies. De plus, l’application stricte des normes de construction vietnamiennes, de celles de conception des immeubles de grande hauteur, et celles normes techniques nationales sur la prévention et la lutte contre les incendies pour les maisons et les bâtiments, permettront de construire des appartements et des bâtiments modernes et parfaitement sûrs.  

Des enquêtes menées dans de nombreux logements montrent que ces questions de sécurité et de lutte contre les incendies sont parfois négligées, notamment en ce qui concerne l’installation de  points d'eau pour les camions de pompiers, les issues de secours et l’entretien régulier des équipements électriques.  Il faut aussi pointer du doigt les immeubles ne disposant pas de conseil d'administration et de gestion.

De plus, certains appartements ont récemment été livrés aux habitants sans respect des normes basiques de sécurité.

Des solutions mises sur la table

Le Comité populaire de Hô Chi Minh-Ville a demandé aux organes concernés de renforcer la préservation et la lutte contre les incendies. Photo : Hoàng Nguyên/VNA

Après de nombreux échanges, l’application de la directive N°04 demeure incontournable. De nombreuses actions devront être mises en place pour sensibiliser et changer les mauvaises habitudes dans le secteur immobilier, et mettre la prévention et la lutte contre les incendies au premier plan des questions de sécurité.

En outre, les promoteurs devront s'engager à coopérer avec les propriétaires pour organiser des réunions permettant d'élire un conseil de gestion.  Ils doivent aussi s'engager à offrir des garanties sur les constructions et le système de prévention des incendies, et coordonner étroitement leurs actions avec les organismes étatiques, en particulier avec les organismes de prévention et de lutte contre les incendies, les comités populaires des arrondissements, des districts, des quartiers et des communes. -CVN/VNA