Un grand nombre de matériaux de construction et d’ustensiles ménagers du Ier siècle. av.-J.C. au XIVe siècle ont été découverts en 2015.

Bac Ninh (VNA) - Le long de la rivière Dâu dans le district de Thuân Thành, province de Bac Ninh (Nord), l’ancienne citadelle de Luy Lâu fut le cœur de la région pendant dix siècles, à partir du Ier siècle avant notre ère.

Le long de la rivière Dâu, défilent les beaux paysages d’un village campagnard de la région du fleuve Rouge, mais pourtant peu de personnes connaissent ce lieu  paisible.

Luy Lâu est située dans la commune de Thanh Khuong du district de Thuân Thành, sur la rive droite de la rivière Dâu. Il y a environ 2.000 ans, ce site était le siège de l’arrondissement de Jiaozhi (Giao Chi en vietnamien) alors sous occupation de la dynastie chinoise des Han.

Un très ancien centre urbain

Au cours de son existence, Luy Lâu était non seulement un centre politique et économique, mais aussi un centre culturel et religieux, avec l’introduction et le développement du bouddhisme ou la propagation des caractères chinois et du confucianisme.

Une des rares traces de la citadelle de Luy Lâu encore visible est un pont de pierre. Il date de plus de 2.000 ans et mène au temple Lung Khê qui est dédié à Shi Xie (Si Nhiêp en vietnamien).

Le sous-sol de l’ancienne citadelle de Luy Lâu continue d’être l’objet d’études archéologiques. Les dernières fouilles, en 2015, ont même révélé des traces des cultures qui s’y sont succédées. De plus, d’importantes nouvelles découvertes ont été récemment  publiées, notamment des vestiges de la citadelle intérieure, dans un rapport préliminaire de la campagne de fouilles archéologiques menées l’an dernier.

Plus de 900 morceaux de moules de bronze

En effet, ces travaux réalisés par le Musée national de l’histoire du Vietnam et l’Université d’Asie de l’Est du Japon, ont permis de découvrir un grand nombre de matériaux de construction et d’ustensiles ménagers datant du premier siècle avant notre ère jusqu’au XIVe siècle. On y a également trouvé plus de 900 morceaux de moules utilisés pour la fabrication de tambours de bronze de la culture de Dông Son, datés du IVe siècle.

«Cette année, nous avons identifié les limites de l’ouest de la citadelle, et nous avons pu confirmer que la citadelle intérieure se trouve au centre de la citadelle extérieure, un peu plus au nord», a souligné Nguyên Van Chiên, chef de l’équipe de fouilles du musée. Pour information, les dimensions de la citadelle sont d’environ 180 m d’est en ouest, et de 110 m du nord au sud, toujours d’après ce rapport. Le but de la campagne de cette année est, en dehors d’estimer la taille globale de la citadelle de Luy Lâu, de localiser son enceinte occidentale et sa porte nord.

«Nous avons trouvé les traces d’une rivière qui, selon nous, était présente du Ier siècle av. J.-C. au Ier siècle de notre ère», a déclaré Mme le Professeur Xiaofen Huang, chef de l’équipe japonaise, ajoutant que celle-ci pouvait constituer une limite de la citadelle. «Le but de ces fouilles est aussi de travailler davantage sur le site où ont été trouvés les morceaux de moules de tambours de bronze», a-t-elle poursuivi.

Pour le Docteur Ngô Thê Phong, l’un des plus grands archéologues du Vietnam, le premier morceau de moules de tambour a été découvert par l’archéologue japonais Nishimura il y a plus de dix ans. «Aujourd’hui, l’équipe a trouvé des centaines de ces pièces dont la présence laisse à penser l’existence d’un grand centre de fonte du bronze à Luy Lâu».

«Ces moules de tambours de bronze (découverts en 2015) démontrent la vitalité de la culture de Dông Son et le courant de la culture vietnamienne avant la domination chinoise», a analysé le Dr Pham Quôc Quân, ex-directeur du Musée national de l’histoire du Vietnam.

«Les recherches à Luy Lâu contribuent également à clarifier une période historique importante du pays, pendant laquelle il y avait non seulement des résistances pour l’indépendance, mais aussi un développement économique et culturel. Il s’agit d’une période qui a préparé les conditions préalables pour les stades de développement brillants de la culture et de la civilisation du Dai Viêt (ancien nom du Vietnam)».

Les experts poursuivront donc leurs fouilles dans les années à venir pour tenter d’en savoir encore plus sur la structure du vestige de Luy Lâu. –CVN/VNA