La ministre vietnamienne de la Santé, Nguyen Thi Kim Tien (milieu) lors de la table ronde. Photo : VNA

 

Hanoï (VNA) – Une table ronde consacrée au système de santé de l’ASEAN (Association des Nations de l’Asie du Sud-Est) a eu lieu le 13 septembre à Hanoï, dans le cadre du Forum économique mondial sur l’ASEAN 2018 (WEF ASEAN) au Vietnam.

Présente à cet événement, la ministre vietnamienne de la Santé, Nguyen Thi Kim Tien, a indiqué que le Vietnam et d’autres pays membres de l’ASEAN devaient faire face à plusieurs problèmes, dont l’aggravation des maladies transmissibles et des maladies émergentes, une mortalité élevée causée par des maladies non transmissibles (cancer, diabète, hypertension…) ou encore le vieillissement de la population.

Soulignant l’importance des réformes dans le secteur de la santé, Nguyen Thi Kim Tien a appelé le secteur privé à investir dans le système de soins de santé du Vietnam. Elle a également insisté sur la nécessité d’organiser des campagnes de communication sur la santé publique, au Vietnam comme dans les autres pays membres de l’ASEAN. La ministre a enfin affirmé que son ministère continuerait de collaborer avec les autres organes compétents afin de renforcer l’application des technologies intelligentes dans le secteur de la santé.

Hari Menon, de la Fondation Bill & Melinda Gates, a apprécié les efforts de l’ASEAN dans la réalisation des Objectifs de Développement durable (ODD), notamment ceux des Philippines, du Vietnam et de la Thaïlande dans le secteur de la santé. Selon lui, les autres économies devraient étudier les expériences de ces pays concernant l’assistance aux personnes démunies dans l’accès aux soins.

De son côté, David Sin, vice-président du groupe singapourien Fullerton, a prévu que d’ici 10 ans, l’Asie-Pacifique représenterait 45% des dépenses de santé du monde. Cette région compterait 460 millions de personnes âgées de plus de 65 ans, 65 millions de personnes atteintes de diabète et environ 275 millions de personnes de plus de 18 ans atteintes d’obésité. Le rythme du vieillissement en Asie serait également plus élevé que d’autres régions.

L’ASEAN pourrait créer des changements dans le système de la santé, a affirmé David Sin, ajoutant qu’avec le développement des sciences et des technologies, ce secteur pourrait connaître des tournants dans l’avenir.-VNA