Quelle solution pour la croissance durable au Vietnam. Photo: VNA

 
Hanoi (VNA) - Le 18 octobre, à Hanoi, l’Académie des sciences sociales du Vietnam (VASS), en collaboration avec le Comité national de l’UNESCO du Vietnam et le bureau de l’UNSECO à Hanoi, a organisé un atelier intitulé "Promouvoir la croissance durable et inclusive au Vietnam" pour échanger à propos des exigences du développement durable et inclusif dans le modèle de développement du Vietnam.
 
 Le professeur-docteur Dang Nguyen Anh, vice-président de l'Académie des sciences sociales du Vietnam, a souligné que le développement durable est un objectif tout au long du processus de développement du pays. C’est une opportunité mais aussi un défi pour tous les pays du monde. Les inégalités croissantes, les fruits et les avantages de la croissance concentrés sur les pays riches posent des défis et des exigences pour le modèle de développement.
 
Michael Croft, représentant en chef de l'UNESCO au Vietnam, a déclaré que la croissance est la base du développement social, la pierre angulaire de tous les pays dans le développement national. Mais pour une croissance durable, il est nécessaire de promouvoir la participation de toute la communauté, en particulier la promotion de la participation des femmes. L’UNESCO mène actuellement de nombreux programmes visant à promouvoir le développement durable au Vietnam et l’aidera à développer ses activités dans de nombreux domaines afin de créer des emplois pour les populations.
  
Selon le docteur Dang Nguyen Anh, la responsabilité sociale est axée sur les problèmes sociaux afin de garantir l'emploi et l'accès aux services. Après 30 ans de rénovation, le pays a procédé à de nombreux changements et progrès. Cependant, le processus de développement présente encore de nombreuses lacunes, en particulier dans la création d’emplois dans les zones rurales, problèmes auxquels il conviendrait de s’attaquer pour promouvoir une croissance inclusive. Pour y parvenir, il est nécessaire de renforcer les politiques sociales, en ciblant les communautés défavorisées, les pauvres, les personnes âgées, les chômeurs et les handicapés.
  
Lors de l'atelier, les délégués ont discuté des questions d'actualité relatives aux piliers du cadre de développement durable, du concept et de la relation entre durabilité et inclusion pour proposer des interventions, ajuster les mécanismes et les politiques nécessaires au développement et réduire les écarts sociaux. -VNA