Hanoi (VNA) – Le ministère de la Sécurité publique a diffusé, vendredi soir 16 septembre, un mandat d’arrêt contre Trinh Xuân Thanh, ancien vice-président du Comité populaire de la province de Hâu Giang (Sud) et ancien président du conseil d’administration de PetroVietnam Construction Joint Stock Corporation (PVC).

La police émet un mandat d’arrêt contre Trinh Xuân Thanh. Photo: Công an nhân dân

Cette procédure a été émise dans le cadre d’une enquête décidée jeudi 15 septembre par la Police d’investigation dudit ministère pour actes volontaires contraires aux réglementations de l’Etat relatives à la gestion économique, causant de graves conséquences, commis chez PVC.

La Police d’investigation qui a établi que Trinh Xuân Thanh, né le 13 février 1966 à Hanoi, a pris la fuite, a lancé un mandat d’arrêt national et international à son encontre pour les mêmes faits, et a ordonné sa mise en détention provisoire et la perquisition à son domicile.

Trinh Xuân Thanh, expulsé du Parti communiste du Vietnam le 8 septembre, est à ce jour le cinquième prévenu dans l’affaire de PVC, les quatre autres dont un ancien directeur général et deux vice-directeurs généraux ayant été arrêtés. – VNA