​La Première ministre néo-zélandaise Jacinda Ardern
 

 

Hanoï, 9 mars (VNA) - La Première ministre néo-zélandaise Jacinda Ardern a insisté sur la nécessité pour Wellington et Hanoï d’approfondir leurs relations dans tous les domaines et qu’elle en discuterait avec le Premier ministre Nguyen Xuan Phuc lorsque celui-ci se effectuera une visite officielle en Nouvelle-Zélande du 12 au 14 mars.

La Première ministre néo-zélandaise a accordé une interview à l'agence vietnamienne d’information à suite à l’annonce de cette visite.

"Les relations entre la Nouvelle-Zélande et le Vietnam s’étoffent de plus en plus", a déclaré Mme Ardern, notant que le commerce bilatéral augmentait de manière significative, le chiffre d’import-export entre le Vietnam et la Nouvelle-Zélande connaissant une hausse de plus d'un tiers l'année dernière.

Elle a également souligné que les liens bilatéraux dans les domaines de l'éducation et du tourisme se développaient rapidement et que l'ouverture des vols directs assurés par Air New Zealand entre Auckland et Ho Chi Minh-Ville avait permis aux Vietnamiens et aux Néo-Zélandais de découvrir les deux pays.

"L'éducation est une véritable réussite dans la relation entre la Nouvelle-Zélande et le Vietnam. De plus en plus de Vietnamiens profitent d'une éducation de classe mondiale en Nouvelle-Zélande", estime la chef du gouvernement kiwi. Elle a ajouté que la Nouvelle-Zélande avait également investi dans les futures générations de dirigeants vietnamiens en offrant 30 bourses d'études post-universitaires par an, des formations en anglais pour les officiels ainsi que d'autres opportunités de formation à court terme.

Selon elle, il existe d'importantes possibilités de coopération dans le domaine de l'éducation entre les deux pays. Elle a souligné le fait qu'un certain nombre d'universités néo-zélandaises avaient établi de solides partenariats avec des institutions vietnamiennes, en délivrant par exemple des diplômes universitaires conjoints offrant plus de flexibilité aux étudiants vietnamiens désirant étudier en Nouvelle-Zélande.

"Le Vietnam bénéficie d’une population jeune rêvant d’ascension sociale. La Nouvelle-Zélande dispose des moyens pédagogiques et logistiques pour répondre à ces attentes", a déclaré la Premièr ministre.

Parlant de la relation entre la Nouvelle-Zélande et le Vietnam en termes de mécanismes internationaux et de forums de coopération économique entre les deux pays, tels que l'APEC et le CPTPP, la Première ministre Ardern témoigne du fait que les deux pays y travaillaient étroitement, notamment au sein de l’Organisation mondiale du commerce (OMC) et l’APEC.

Elle a poursuivi en insistant sur le fait que le Vietnam et la Nouvelle-Zélande étaient également partenaires des accords de libre-échange tels que l'Accord de libre-échange ASEAN-Australie-Nouvelle-Zélande (AANZFTA) et l'Accord global et progressiste pour le partenariat transpacifique (CPTPP).

Selon la Première ministre, ces organisations et ces accords sont importants pour assurer la prospérité continue de la région, principalement parce qu'ils incarnent l'engagement commun en faveur d'une région Asie-Pacifique plus ouverte et interconnectée. La Nouvelle-Zélande et le Vietnam reconnaissent tous deux l'importance du CPTPP pour l'approfondissement de l'intégration économique régionale.

Les deux pays ont établi leurs relations diplomatiques en 1975. Le Vietnam est le 16ème partenaire commercial de la Nouvelle-Zélande avec une valeur d’échange globale d'environ 1,2 milliard d’USD en 2017. Les deux pays visent à porter le commerce bilatéral à 1,7 milliard d’USD d'ici 2020. -VNA