L’amiral Philip Davidson, commandant de l’US Indo-Pacific Command. Photo: US Indo-Pacific Command

Hanoï (VNA) – L’amiral Philip Davidson, commandant de l’US Indo-Pacific Command, a réaffirmé le 7 mars les engagements déjà conclus par les Etats-Unis et l’ASEAN avant d’informer de leur exercice naval conjoint en 2019.

Dans son discours prononcé jeudi 7 mars à l'Institut international d'études stratégiques (IISS) à Singapour, l’amiral Philip Davidson a affirmé que les États-Unis étaient bien conscients de l'augmentation des activités militaires illégales en Mer Orientale.

Il a souligné la nécessité d’une réponse internationale à ces activités, laquelle est basée sur les règles afin de garantir la liberté de navigation et de survol en Mer Orientale.

L’amiral Philip Davidson a tenu en haute estime le rôle de l’ASEAN qui  « est à son plus fort - pour prévenir les conflits et faire face à la concurrence stratégique - quand elle est unie ».

« Les États-Unis et l'ASEAN partagent les principes communs d'un ordre international basé sur des règles, du respect du droit international et du règlement pacifique des différends, et nous continuons de chercher des moyens pour améliorer les engagements multilatéraux en matière de sécurité et de promouvoir la stabilité en Indo-Pacifique », a-t-il déclaré.

L’amiral Philip Davidson a indiqué qu’un exercice naval conjoint entre les Etats-Unis et l’ASEAN aurait lieu plus tard cette année. Il a également réaffirmé l’engagement de travailler avec tous ceux qui partagent la vision d’un Indo-Pacifique libre et ouvert. -VNA