Ho Chi Minh-Ville, 4 décembre (VNA) -  L'amélioration du cadre juridique des activités de migration est l'objectif principal d'un séminaire tenu le 4 décembre à Ho Chi Minh-Ville sur la mise en œuvre du Pacte mondial pour des migrations sûres, ordonnées et régulières (GCM).

Le Vietnam s'engage a assurer une migration sure et ordonnee hinh anh 1Ngo Minh Chau, vice-président  du Comité populaire de Ho Chi Minh-Ville. Photo : VNA

Ngo Minh Chau, vice-président  du Comité populaire de Ho Chi Minh-Ville, a souligné que pendant des années, les travailleurs du Vietnam en général, et de la mégapole économique du Sud en particulier, ont contribué au développement de nombreux pays à travers différentes formes de migration. À cet égard, il a affirmé qu'un processus de migration sûre, ordonnée et régulière aidera les Vietnamiens à utiliser leurs capacités dans toutes les régions du monde, tandis que les étrangers ayant une entrée légale trouveront leur «deuxième maison au Vietnam et à Ho Chi Minh-Ville».

Le vice-ministre vietnamien des Affaires étrangères To Anh Dung a souligné qu'après avoir approuvé le GCM en décembre 2018, le Vietnam a promulgué un plan pour sa mise en œuvre en mars dernier, qui prend également en compte les objectifs d'égalité des sexes et de développement durable, l'établissement de la base de données sur les migrations et respect des engagements internationaux concernant les travailleurs migrants. Le plan constitue une étape importante de Hanoï pour promouvoir la coopération internationale sur les questions de migration et manifeste son engagement à renforcer un environnement sûr et transparent pour les migrants, ainsi qu'au développement durable, a-t-il déclaré.

Le Vietnam s'engage a assurer une migration sure et ordonnee hinh anh 2me Park Mi-Hyung, représentante en chef de l'Organisation internationale pour les migrations au Vietnam. Photo : VNA

Mme Park Mi-Hyung, représentante en chef de l'Organisation internationale pour les migrations au Vietnam, a reconnu les progrès obtenus par le pays indochinois dans le déploiement du GCM et a souligné la nécessité de renforcer la coopération internationale dans la gestion des flux migratoires, en particulier dans le monde post-COVID-19, car ces personnes sont le groupe le plus vulnérable à l'épidémie.-VNA