Hanoi (VNA) – Le procès de première instance de l’affaire d’apport de fonds par le Groupe national du pétrole et du gaz du Vietnam (PetroVietnam) à la Banque commerciale par actions Dai Duong (OceanBank) s’est ouvert lundi 19 mars au Tribunal populaire de Hanoi.
 
Dinh La Thang conduit au Tribunal populaire de Hanoi. Photo: VNA

Sept personnes dont  l’ancien président du Conseil des membres du groupe PetroVietnam, Dinh La Thang, et l’ancien directeur général adjoint de PetroVietnam, Nguyên Xuân Son sont poursuivies pour "actes volontaires contraires aux réglementations de l’Etat relatives à la gestion économique, causant de graves conséquences".

Les prévenus devront répondre de leur implication dans cette affaire qui a provoqué des pertes de 800 milliards de dôngs apportés par PetroVietnam à OceanBank. 

Nguyên Xuân Son occupait le poste de directeur général d’OceanBank de décembre 2008 à novembre 2010 avant d’être nommé président du conseil des membres de PetroVietnam en juillet 2014. 

Selon l’accusation, il avait agi en complicité avec Hà Van Tham, ancien président du conseil d’administration d’OceanBank, qui a comparu lundi 19 mars en tant que témoin.

Parmi les prévenus, l’ancien chef comptable et ancien chef du comité des finances, de la comptabilité et de l’audit de PetroVietnam, Ninh Van Quynh est encore soupçonné d’"appropriation de biens par abus de pouvoirs d’un dépositaire public". –VNA