La vice-présidente Nguyen Thi Doan a rendu visite mardi aux enfants handicapés et touchés par l'agent orange/dioxine du centre humanitaire Hoa Binh (Paix) et du village Hoa Binh-Thanh Xuan (Hanoi).

Saluant les efforts du personnel du centre Hoa Binh dans la dispense de soins aux enfants résidant dans ce centre ou dans leurs familles, Nguyen Thi Doan a estimé que ce dernier travaille de concert avec le Parti, l'Etat et les organisations sociales pour atténuer les douleurs de ces enfants défavorisés et leur permettre de bénéficier pleinement de leurs droits à s'intégrer à la société, aux études et aux loisirs.

Ce centre doit coopérer étroitement avec les localités afin d'assister et de prendre en charge à temps les enfants en difficulté de l'ensemble du pays, a-t-elle souligné.

En quatre années d'existence, ce centre dispense des soins à 173 enfants malheureux, dont 71 touchés par l'agent orange/dioxine. Fin 2011, il va accueillir 144 autres enfants en difficulté de 48 districts démunis des régions montagneuses, reculées et lointaines du Nord et du Centre du pays.

Dans le village Hoa Binh-Thanh Xuan, Mme Nguyen Thi Doan s'est réjouie des efforts et du dynamisme extraordinaires des enfants qui luttent contre la maladie, avant d'apprécier vivement le dévouement comme la charité des médecins, des infirmiers et infirmières qui soignent constamment les handicapés et les victimes de l'agent orange/dioxine.

Depuis sa création en 1991, le Village Hoa Binh-Thanh Xuan a donné des soins à plus de 2.000 enfants malformés en raison de l'agent orange/dioxine, ainsi qu'à des milliers d'autres.

A cette occasion, la vice-présidente Nguyen Thi Doan a offert des présents et fait un don de 50 millions de dongs au Centre humanitaire Hoa Binh, et un autre de 60 millions de dongs au Village Hoa Binh-Thanh Xuan. - AVI