Hanoi, 3 octobre (VNA) - Hoàng Su Phi est un district montagneux de la province de Hà Giang (Nord-Ouest). Couvrant environ 64.000 ha, cette localité vit de l’agriculture. En automne et en octobre notamment, elle vous offre de belles scènes de paysages. Les rizières en terrasses jaunissent, annonçant l’arrivée de la moisson.

Les rizières en terrasses jaunissent en octobre.

Pour Hoàng Su Phi, ce sont ses rizières qui font la réputation de la région et forment des terrasses empilées à flanc de coteau. Les rizières en terrasses de Hoàng Su Phi couvrent six communes: Ban Luôc, San Sa Hô, Ban Phùng, Hô Thâu, Nâm Ty et Thông Nguyên. Des générations de paysans ont aménagé le paysage, déboisé, creusé des canaux d’irrigation, terrassé les collines en gradins pour y cultiver le riz.

On peut dire qu’elles constituent un des paysages les plus impressionnants du Vietnam. Leurs bâtisseurs ne sont autres que les ethnies La Chi, Dao et Nùng, qui se sont passés le relais de génération en génération. Les rizières en gradins de Hoàng Su Phi sont belles à l’année, vertes quand le riz est jeune et dorées quand il est mûr. En particulier, à la saison de récolte en octobre, les rizières en terrasses, qui s’étendent à perte de vue, blondissent, créant un merveilleux tableau.

Les rizières en gradins de Hoàng Su Phi ont trois particularités que celles de Mù Cang Chai et Sa Pa, également très réputées, n’ont pas encore. La première est d’abriter la plus grande rizière en gradins du pays (près de 200 ha dans la commune de Ban Luôc). Le deuxième concerne la surface totale, de 764,8 ha. À noter qu’elles existent depuis plus de 300 ans et que les hameaux La Chi, Nùng et Dao sont à proximité immédiate. La troisième est le dénivelé: jusqu’à 1.500 m de la vallée aux crêtes. Ces rizières possèdent des milliers de gradins séparés d’un mètre les uns des autres, notamment dans la commune de Ban Luôc. - CVN/VNA