Echange sur le reglement des consequences des bombes et des mines hinh anh 1Des soldats du génie neutralisent une munition non-explosée. Photo: internet
Un programme d'échange sur le règlement des conséquences causées par les bombes et mines a été organisé vendredi dans la ville de Hue, province de Thua Thien-Hue (Centre).

Placé sous le thème «Faire revivre la terre et faire prospérer le peuple», ce programme a vu la présence de responsables de ministères, de services et de localités du pays, ainsi que des représentants des 10 pays de l’ASEAN et de 8 pays de dialogue que sont la Russie, la Chine, les Etats-Unis, l'Inde, le Japon, la République de Corée, la Nouvelle Zélande et l'Australie.

Dans ​une lettre adressée à ce programme, le Premier ministre Nguyên Tân Dung a salué les efforts déployés par les localités dans le règlement des conséquences ​causées par les bombes et les mines. Chaque année, le gouvernement a ​consacré des centaines de milliards de dongs​ pour des opérations de déminage et ​assister les victimes d'engins explosifs.

Lors de cette rencontre, le vice-ministre de la Défense Nguyên Chi Vinh a lancé le programme «Conjuguer les efforts pour régler les conséquences des bombes et des mines datant de la guerre du Vietnam».

Mme Pratibha Mehta, coordinatrice permanente de l'ONU au Vietnam, a appelé les organisations à soutenir le gouvernement vietnamien dans cette gigantesque tâche.

L'ambassadeur des Etats-Unis, M. Ted Osius, a promis d'aider le Vietnam à continuer de mettre en oeuvre des programmes de déminage avec un budget de plus de 10 millions de dollars pour cette année.

Le Fonds norvégien de l'aide populaire met actuellement en oeuvre 9 projets dans plusieurs localités vietnamiennes dont les provinces de Quang Tri, de Quang Binh et de Thua Thien-Hue (Centre), contribuant à restituer des centaines d'hectares de terrains.

Selon les statistiques, la superficie totale de terres comprenant des engins non explosés est de 6,6 millions d'hectares, soit 20,12 % du territoire vietnamien, ce qui permet d'évaluer la durée des opérations de déminage à plusieurs siècles pour un coût estimé de 10 milliards de dollars. -VNA