Nam Dinh (VNA) - Le "Châu van", également connu sous le nom de "hat van" ou "hat bong", est originaire du delta du fleuve Rouge, plus précisément de la province de Nam Dinh (Nord).

Une interprétation de "châu van" dans le vieux quartier de Hanoi. Photo: NDEL.

C'est une forme d'art religieux qui combine le chant et la danse souvent réalisée lors du rituel "hâu dông" (médiumnité) de la religion des «Quatre Lieux» ou la Déesse Mère et le Saint Trân (Saint Hung Dao Vuong). Les paroles, souvent recherchées, vantent les mérites de divinités bienfaisantes ou des héros nationaux, et sont accompagnées de musique (tambourin, castagnettes et cymbales, viole à deux cordes...).

Le rite "hâu dông" et le chant "châu van" sont souvent réalisés dans les temples où des saints sont vénérés. Le médium est considéré comme un «pont» entre le monde spirituel et réel.

Cette forme d’art est actuellement présentée gratuitement en plein air au public tant vietnamien qu’étranger dans le Vieux quartier de Hanoi, attirant de nombreux visiteurs, notamment des jeunes.

Les interprétations se tiennent du vendredi au dimanche soir. Les artistes sont invités à se produire dans des espaces aménagés dans les rues piétonnes du vieux quartier, comme Luong Ngoc Quyên, Hàng Giây, Hàng Buôm, le temple Bach Ma…

Les séances d’interprétation sont largement applaudies, montrant que cette forme d’art a toujours sa place dans la société moderne.

Nguyên Van Quân, 21 ans, étudiant de l’Université de Droit de Hanoi, est un des artistes participant au programme «Art traditionnel de Hanoi d’antan», organisé par le Centre de Développement d’art musical du Vietnam, relevant du ministère de la Culture, des Sports et du Tourisme.

«Il s’agit d’un des traits culturels des Vietnamiens. Les spectacles permettent aux jeunes comme nous de mieux comprendre la musique traditionnelle du pays», a déclaré Nguyên Van Quân.

«Nous souhaitons, à travers ces spectacles, faire revivre cette forme précieuse d’art, ainsi que de beaux traits culturels des Vietnamiens, des Hanoïens en particulier» a fait savoir Truong Ngoc Xuyên, directeur de ce programme.

Parallèlement à la musique contemporaine, l’organisation de spectacles de "hat van" gratuits en plein air dans le vieux quartier de Hanoi contribue pour une grande part à préserver, valoriser et promouvoir la musique traditionnelle auprès des amis étrangers.

Touriste thaïlandais. Photo: NDEL.

Un touriste thaïlandais ne cache pas ses sentiments en écoutant un air folklorique de "hat van": «Je trouve ​que la musique traditionnelle du Vietnam est belle, et il est certain que je retournerai au Vietnam plusieurs fois pour mieux comprendre votre pays et sa culture".

Si en Europe les spectacles de musique donnés dans la rue existent depuis très longtemps, au Vietnam, c’est récent. Cela permet de promouvoir la culture vietnamienne et ​d'impressionner les touristes. -NDEL/VNA