Des médecins observent une minute de silence en mémoire d'un donneur d'organes. Photo: VNA

 

Ho Chi Minh-Ville (VNA) - Près de 600 personnes se sont inscrites pour faire don de leur corps ou de leurs organes à la science lors d'un événement organisé le 29 septembre à la pagode Giac Ngo, située dans le 10e arrondissement de Hô Chi Minh-Ville.

Cet événement a été organisé par le Centre national de coordination pour les greffes d'organes humains du ministère de la Santé, en collaboration avec la fondation "Bouddhisme aujourd'hui" de la pagode Giac Ngo.

Lors de la cérémonie, le vénérable Thich Nhat Tu, prieur de la pagode Giac Ngo, également président de la fondation "Bouddhisme aujourd'hui", a déclaré qu'après leur mort, les donneurs d'organes pourraient sauver la vie de six à 13 personnes.

Dans le bouddhisme, le don d'organes est une action significative qui contribue à sauver les personnes malades, a-t-il ajouté.

Selon le prof.-docteur Trinh Hong Son, directeur du Centre national de coordination pour les greffes d'organes humains, il est important de sensibiliser les gens au don d'organes.

En 2015, plus de 250 personnes se sont inscrites pour faire don d'organes ou de leur corps post mortem. Ce nombre est passé à 583 en 2016 puis à 527 en 2017. -VNA