Binh Thuân (VNA) – Les autorités de la province de Binh Thuân ont publié mercredi 11 juillet des informations officielles sur les troubles de protestation contre le projet de loi sur les unités administratives et économiques spéciales en juin dernier dans cette localité.

Des émeutiers brûlent des motos devant le siège de l’Autorité provinciale du plan et de l’investissement de Binh Thuân le 10 juin. Photo: VNA

Elles ont indiqué à la presse que les 10 et 11 juin, plus de 400 personnes se sont rassemblées devant les sièges du Conseil populaire provincial et du Comité populaire de la ville de Phan Thiêt, et se sont livrées à des actes considérés comme extrémistes. Ce n’était qu’après minuit de ces soirées que les foules ont été dissoutes.

Parmi les dégâts causés par les émeutiers, trois voitures, 20 motos et certaines pièces de l’Autorité provinciale du Plan et de l’Investissement ont été incendiées. Les fenêtres de plusieurs salles du Comité populaire provincial ont été brisées.

Les autorités ont placé 200 manifestants en détention provisoire et saisi 218 véhicules pour servir l’enquête. 

Le 10 juin, plus de 500 manifestants ont provoqué le désordre sur la section de la route nationale 1A dans le bourg de Phan Ri Cua du district de Tuy Phong, et dans la commune de Phan Ri Thanh du district de Bac Binh, jetant des briques et des pierres, ce qui a entraîné la congestion du trafic. Vers 23h20 du même jour, la foule avait été dissoute.

Le 11 juin vers midi, les manifestants ont continué à attaquer la police mobile avec des briques et des pierres dans cette zone. Ils ont brûlé 10 voitures et endommagé 16 autres et cinq motos.

Les émeutiers arrêtés dans la ville de Phan Thiêt ont déclaré avoir reçu de l’argent provenant d’autres personnes pour provoquer des troubles, et aucun d’eux ne savaient ou avaient l’intention de faire opposition au projet de loi sur les unités administratives et économiques spéciales.

Concernant l’incident survenu dans le bourg de Phan Ri Cua, la police a identifié 50 personnes qui avaient incité à des troubles et y avaient directement participé, dont 30 associés aux cercles de la drogue.

Ceux qui incitaient les gens à protester et à perturber la sécurité et l’ordre public sont des élements réactionnaires, et que beaucoup d’émeutiers sont des criminels ou affiliés à des cercles de la drogue. 

La police de Binh Thuân recherche des instigateurs et des cerveaux derrière les incidents pour les traiter strictement conformément à la loi, ont ajouté les autorités provinciales. –VNA