Le marché Vinh Kim, district de Châu Thành, demeure l’endroit où se rassemblent chaque année de nombreux commerçants à la recherche de pommes de lait de renom Lo Rèn. Photo : CVN
 
Hanoï (VNA) – Pour la deuxième année consécutive, la province de Tiên Giang (Sud) a reçu le feu vert pour l’exportation de pommes de lait Lo Rèn vers les États-Unis. De ce fait, elle cherche à cerner les meilleures régions pour satisfaire aux critères requis pour ce marché.

Selon le Service de l’agriculture et du développement rural de Tiên Giang, à ce jour, la province compte environ 500 ha de plantations de pommes de lait, réparties majoritairement dans les districts de Châu Thành, Cái Bè et Cai Lây, dont quelque 130 ha répondant aux critères d’exportation, avec 11 codes-barres certifiés à l’exportation vers les États-Unis.

Après près de deux ans de mise en application de la bonne pratique agricole pour ce fruit, ledit service a annoncé que la province préparait environ 400 tonnes de pommes de lait à destination des États-Unis d’ici la fin de l’année. Nombre d’entreprises exportatrices ont coopéré avec des planteurs locaux dans l’assistance technique et la consommation de leurs fruits qui entrent actuellement en saison de récolte.

Des préparatifs pour l’exportation

Côté gestion de qualité, Lê Van Huong, président du Comité populaire de la province de Tiên Giang, accompagné de dirigeants des services et organes concernés, s’est rendu le 5 novembre sur le terrain chez les planteurs dans les districts de plantations de pommes de lait pour examiner, évaluer et s’informer des préparatifs d’exportation de ce fruit pour le quota 2018 vers les États-Unis.

Selon Trân Trung Hiêu, directeur de la Sarl Dai Lâm Môc (Tiên Giang), c’est la deuxième année que son entreprise récupère les pommes de lait chez les planteurs pour l’exportation vers les États-Unis. À l’heure actuelle, elle consomme près de 30 ha de 40 planteurs locaux pour servir ses commandes américaines.

Ces derniers jours, Lê Ngoc Binh, un planteur à My Tho, s’enthousiasme de préparer sa récolte de cinq tonnes, sur sa propriété de 8.000 m², dont une tonne étant commandée par les entreprises exportatrices. Selon M. Binh, la vente de pommes de lait lui apporte des profits remarquables avec, cette année, une récolte lui assurant un chiffre d’affaires d’un milliard de dôngs.

C’est le même cas pour Phan Dân Hiên, domicilié dans la commune de Dông Hòa, district de Châu Thành, propriétaire de 5.500 m² de plantations de pommes de lait. Cette année, plusieurs entreprises exportatrices ont continué à lui passer des commandes.

Il faut savoir que la pomme de lait Lo Rèn doit son nom d’origine à un paysan vivant dans la commune de Vinh Kim, district de Châu Thành, dont le métier initial était forgeron. Cette espèce de fruit connaît une réputation de longue date au Vietnam. Pourtant, c’est seulement en 2017 que quelque 170 tonnes de pommes de lait Lo Rèn ont été expédiées, pour la première fois, aux États-Unis.-CVN/VNA