Le procès en première instance de l’affaire d'«actes volontaires contraires aux réglementations de l’État relatives à la gestion économique, entraînant de graves conséquences», survenu à la Vietnam Construction Bank. Photo: VNA

Ho Chi Minh-Ville (VNA) – Les auditions des accusés du procès en première instance de l’affaire d'«actes volontaires contraires aux réglementations de l’État relatives à la gestion économique, entraînant de graves conséquences», survenu à la Vietnam Construction Bank (VNCB), ont continué ces derniers jours.

Le conseil de jugement a éclairci l'​histoire de la somme de 1.700 milliards de dongs empruntés à la Banque TP Bank par les sociétés créées par Pham Cong Danh (ancien président du conseil d’administration, président du Conseil des membres de la VNCB et directeur général du groupe Thien Thanh) dans l’optique d’acheter des obligations du groupe Thien Thanh et de la société Trung Dung.

Selon l’acte d’accusation, Phan Thanh Mai, ancien directeur général de la VNCB et Nguyen Viet Ha, ancien directeur général de la compagnie par actions de la gestion des fonds de Loc Viet, ont discuté et convenu d’emprunter la somme et l'ont ensuite utilisée pour acheter des obligations de Thien Thanh et Trung Dung. La VNCB a garanti ces emprunts par ses dépôts à TP Bank.

Cependant, TP Bank a dû garder l’argent déposé par les sociétés de Pham Cong Dang à TP Bank lorsque celles-ci n’ont pu apporter les preuves de l’utilisation légale de leurs emprunts. Cet acte de Pham Cong Danh et ses complices ont fait perdre plus 1.700 milliards de dongs à la VNCB.

Phan Thanh Mai a reconnu avoir réalisé la ​requête de Pham Cong Danh en signant des contrats avec la TP Bank sans savoir comment ces emprunts ont été utilisés par celui-ci.

Lors de l’audition, le conseil de jugement a reçu les documents concernant  l’entrée à Singapour le 7 janvier de Tran Bac Ha, ancien président du Conseil d’administration de la Banque BIDV. Ces documents ont été tous confirmés par l’ambassade du Vietnam à Singapour.

Auparavant, lors de l’audition du 13 janvier, le Parquet populaire suprême avait annoncé : «Tran Bac Ha, atteint d'un cancer depuis 2012, va aller à Singapour le 8 janvier 2018 pour un rendez-vous avec le médecin». Il avait demandé au conseil de jugement de vérifier cette information.

Le Parquet populaire suprême avait aussi demandé la présence de Tran Bac Ha lors des auditions pour expliquer les emprunts d’une valeur totale de 4.700 milliards de dongs de la VNCB à BIDV.  Selon l’acte d’accusation, Tran Bac Ha a signé 12 rapports acceptant les emprunts ​en question en faveur de Pham Cong Danh. -VNA