Photo d'illustration

Hanoi (VNA) - Depuis 2016, le gouvernement américain a versé au Vietnam environ 110 millions de dollars pour aider le Vietnam à achever le projet de désintoxication des zones contaminées par la dioxine à l’aéroport de Da Nang (Centre).

C’est ce qu’a annoncé le vice-ministre des Affaires étrangères Bùi Thanh Son, lundi, lors d’une réunion organisée par la Commission de sensibilisation auprès du peuple du Comité central du Parti communiste du Vietnam, destinée à faire le bilan du règlement des conséquences laissées par les produits chimiques toxiques utilisés par les Etats-Unis au Vietnam.

Dans son plan d’action pour la période 2016-2020, le ministère des Affaires étrangères a envisagé de sensibiliser l’administration et le Congrès américains, les milieux politiques, les médias, les organisations non gouvernementales américaines et les organisations internationales sur les souffrances des victimes vietnamiennes de l’agent orange/dioxine.

Selon l'Association des victimes vietnamiennes de l'agent orange/dioxine, de 1961 à 1971, environ 80 millions de litres de produits chimiques toxiques ont été déversés par les GI's dans le Centre et le Sud du Vietnam, dont près de 400 kg de dioxine. Le pays compte actuellement environ 4,8 millions de personnes qui ont été exposées à la dioxine, dont 3 millions en sont victimes à des degrés divers. -VNA