Le tsunami a ravagé de nombreuses maisons. Photo: VNA

Jakarta (VNA) - Le tsunami survenu en Indonésie la nuit du 22 décembre 2018 n’a pas laissé le temps aux services d’alertes de réagir. Les autorités indonésiennes ne cachent plus leur crainte d’un bilan humain très lourd.

L'Indonésie cherche des survivants, alors que le bilan du tsunami, mis à jour le matin du 24 décembre, grimpe à 281 morts, plus de 1.000 blessés et 57 disparus.

Les autorités locales ont conseillé aux habitants et visiteurs dans les zones côtières autour du détroit de la Sonde de ne pas se rapprocher des plages. L'avertissement de marée haute est maintenu jusqu'au 25 décembre. Des pays voisins de l’Indonésie, tels que la Malaisie et l’Australie, ont confirmé leur volonté d’apporter leur soutien, le cas échéant.

Le tsunami provoqué par l’éruption du volcan Krakatoa a pris les Indonésiens par surprise. Dans la nuit du 22 décembre 2018, rien n’indiquait qu’une vague de trois mètres allait anéantir les rivages. Les services d’alertes n’ont pas eu le temps de réagir face à cette catastrophe.

La vague a surgi après l’éruption du volcan connu comme «l’enfant» du légendaire Krakatoa, l’Anak Krakatoa. Baptisé ainsi, car cette île volcanique n’a émergé à la surface de l’eau qu’en 1928, suite aux rejets du Krakatoa, l’un des plus redoutables volcans de la planète, qui était entré en éruption en 1883 faisant environ 36 000 morts.

L’Indonésie, archipel de 17 000 îles et îlots, se trouve sur la ceinture de feu du Pacifique, zone de forte activité sismique. Des experts internationaux ont prévenu que le détroit de la Sonde pourrait être touché par de nouveaux tsunamis lorsque le volcan Anak Krakatoa se "réveillerait" entraînant des érosions souterraines.

Le président indonésien Joko Widodo s'est rendu ce lundi dans les zones dévastées, moins de trois mois après qu'un tsunami consécutif à un séisme eut fait des milliers de morts à Palu et sa région, dans l'île des Célèbes.

Il a déclaré qu'il consacrerait une partie du budget d’Etat de 2019 à la modernisation du système d’alerte aux séismes et tsunamis. -VNA