L'ancien ministre du Plan et de l’Investissement Bui Quang Vinh. Photo: VNA

 

Hanoï (VNA) -  Le Secrétariat du Comité central (CC) du Parti communiste du Vietnam (PCV) a tenu ce mardi 27 novembre à Hanoï une réunion sous l’égide de son secrétaire général Nguyen Phu Trong.

Après avoir examiné la demande de la Commission du contrôle du Comité central du Parti, conformément au document No 149-TTr/UBKTTW rendu public le 21 novembre 2018 sur l’application de sanctions à l’encontre de Bui Quang Vinh, ancien membre du CC du PCV, ancien secrétaire du Comité chargé des affaires du Parti, ancien ministre du Plan et de l’Investissement, concernant les violations dans la mise en œuvre du projet d’acquisition par l’opérateur MobiFone de 95% des actions de la Compagnie par actions Audio Visual Global (AVG), le Secrétariat du CC du PCV a constaté que :

En tant que secrétaire du Comité chargé des affaires du Parti, ministre du Plan et de l’Investissement, Bui Quang Vinh a manqué de responsabilité en signant le 24 novembre 2015 le document No721/BKHDT-KCHTDT pour demander au Premier ministre d’accepter ce projet. Cependant, il a ensuite signé un autre document pour arrêter ce projet lors qu’il a reconnu les signes inhabituels. Mais, ce moment, le ministère de l’Information et de la Communication a approuvé et réalisé ce projet.

Bui Quang Vinh a reconnu ses fautes et accepté les sanctions. Selon les organes compétents, sur la base de ses violations et ses fautes, Bui Quang Vinh doit subir des sanctions disciplinaires selon les réglementations du Parti.

Sur la base de la règlementation No 102-QD/TW, rendue publique le 15 décembre 2017 du Bureau Politique sur l’application des sanctions contre les violations des membres du Parti, sur l’examen des conséquences laissées par ses fautes et violations ainsi que son processus de travail et ses contributions au Parti et à l’Etat, le Secrétariat du CC du PCV a décidé de donner un blâme à Bui Quang Vinh. -VNA