Le ministre des Ressources naturelles et de l’Environnement Trân Hông Hà. Photo: VNA
 

Hanoi (VNA) – Le ministre des Ressources naturelles et de l’Environnement Trân Hông Hà a répondu aux interpellations des députés ce mardi après–midi, lors de la 2e session de la 14e législature de l’Assemblée nationale.

Il a déclaré que le Vietnam avait mis en place des mesures concrètes pour s’adapter au changement climatique dans 3 régions: le Delta du Mékong, le Centre méridional et les Hauts plateaux du Centre.

« Concernant les actions menées dans le Delta du Mékong, le gouvernement vietnamien a invité les autres pays à donner leurs avis sur le plan de développement élaboré, lequel comporte des modifications radicales permettant d’adapter le développement économique aux conditions de chaque région. Dans le Centre méridional, le gouvernement vietnamien a opté pour le rétablissement des mangroves, l’aménagement et le développement des ressources en eau par la construction de lacs. Pour les Hauts plateaux du Centre, le Premier ministre a décidé d’interdire l’exploitation des forêts. Le ministère des Ressources naturelles et de l’Environnement s’engage à collaborer avec le ministère de l’Agriculture et du Développement rural pour le reboisement, l’aménagement de la nappe phréatique et la construction de réservoirs. Cette région doit aussi privilégier l’utilisation de hautes technologie dans la production», a dit le ministre Tran Hong Ha.

Pour réduire la pollution dans les campagnes, les ministères des Ressources naturelles et de l’Environnement, de la Construction, de l’Agriculture et du Développement rural se sont engagés à publier les critères autorisés pour l’aménagement des infrastructures rurales. Le but est d’éviter les projets pollueurs et néfastes pour l’environnement.

« Prochainement, le ministère des Ressources naturelles et de l’Environnement proposera au Premier ministre d’amender la loi sur la protection de l’environnement, celle sur l’investissement et le commerce. Les projets pollueurs seront soumis à un contrôle plus strict. Nous devons inviter les scientifiques à évaluer les impacts sur l’environnement et mener régulièrement des contrôles », a dit le ministre Tran Hong Ha.

Interrogé sur les efforts de rétablissement de la production et de la vie de la population après l'incident environnemental causé par la société Formosa Ha Tinh, il a dit que le ministère des Ressources naturelles et de l’Environnement avait mis en place un groupe de scientifiques d'examiner le plan de traiter et de surveiller la qualité des déchets, des gaz d'échappement et des eaux usées de cette société.

Le ministère a également conçu des systèmes de surveillance de l'environnement maritime dans les provinces centrales de Ha Tinh, de Quang Binh, de Quang Tri et de Thua Thien-Hue. Si Formosa n'a pas encore signé de contrat avec des entreprises de traitement des déchets, ses déchets devront être entreposés, a fait savoir le ministre Trân Hông Hà. Il a aussi appelé à une accélération de la construction des usines de traitement des déchets dans cette région. –VNA