Le vice-Premier ministre Vu Duc Dam apprécie hautement le programme «Repas sains». Photo: VGP.

Hanoi (VNA) - Présent ce dimanche au lancement du programme «Repas sains», le vice-Premier ministre vietnamien, Vu Duc Dam, a salué les initiatives et mesures destinées à encourager et faciliter l’alimentation saine.

«Non seulement nous disons non à la nourriture malsaine mais il faut sanctionner sévèrement la production et la distribution d'aliments nuisibles à la santé. Chaque personne, chaque entreprise et chaque localité doivent conjuguer leurs efforts pour assurer l’hygiène et la sécurité des aliments», a souligné Vu Duc Dam. Il a souhaité que d’autres programmes comme celui-ci soient lancés pour la santé publique et pour une production durable et éthique.

Le programme «Repas sains», mené par le comité populaire de la ville de Hanoi, a pour but de faire prendre conscience à la société ​que la consommation  ​d'aliments sains est bon pour la santé. Ce qui contribue à améliorer la qualité de la vie.

Selon le vice-Premier ministre, il nécessite d'établir une coordination étroite entre cinq parties que sont l’État, les scientifiques, les journalistes, les entreprises et les consommateurs afin de détecter les aliments à risque avant qu’ils ne soient mis sur les étals.

Le programme «Repas sains»,​ déployé à titre d’essai de 2017 à 2020, voit la participation de plus de 200 établissements de production et de commerce de produits agricoles, sylvicoles et aquatiques basés à Hanoi. Il s’agit d'entreprises pionnières dans l’application des progrès scientifiques et techniques dans la culture et l’élevage. -NDEL/VNA