Hanoi (VNA) –  La filière bois devrait réaliser un chiffre d’affaires à l’exportation d’environ 9 milliards de dollars en 2018, a prédit Pham Hông Luong, directeur du Département du plan et des finances de l’Administration de la sylviculture du Vietnam.

Dans une usine de produits en bois pour l’exportation à Binh Duong (Sud). Photo : VNA

 

Le marché mondial du bois et des produits en bois représente plus de 120 milliards de dollars par an, alors que les approvisionnements du Vietnam n’en représentent que 6%, a-t-il fait savoir, estimant que la filère bois dispose ainsi d’une grande marge de manœuvre pour se développer.

Le Vietnam compte près de 4.000 entreprises de tranformation du bois, dont environ 1.500 spécialisées dans la production d’articles en bois pour l’exportation.

Le potentiel de développement de la filière bois s’avère énorme en raison de son point de départ modeste, de ses matières essentiellement domestiques, et de sa main-d’œuvre jeune et abondante, a indiqué Pham Hông Luong.

En outre, la nouvelle loi sur la sylviculture, de même que les accords de libre-échange de nouvelle génération récemment signés, et l’accord de partenariat volontaire (APV) relatif à l’application des réglementations forestières, la gouvernance et les échanges commerciaux (FLEGT) entre le Vietnam et l’UE établiront un cadre juridique et les mécanismes propres à promouvoir le développement de la filière bois.

La consommation nationale de bois et produits dérivés du bois est faible par rapport à la moyenne mondiale. Les besoins se sont chiffrés à environ 30 dollars par personne et par an, alors que la moyenne mondiale est de 72 dollars. Ils promettent cependant d’augmenter en raison de la vitesse de l’urbanisation et de la reprise du marché immobilier.

Le Vietnam est le premier pays de l’ASEAN, le deuxième en Asie et le cinquième au monde (après la Chine, l’Allemagne, l’Italie et la Pologne) en termes de chiffre d’affaires à l’exportation des produits forestiers.

L’année dernière, le pays a exporté plus de 8 milliards de dollars de bois et produits à base de bois, soit une croissance de 10% par rapport à 2016, selon les statistiques de l’Office général des douanes. – VNA