Culture d'orchidées de hautes technologies à Ninh Thuan. Photo: VNA

Hanoï (VNA) - Avec 27 millions d'hectares consacrés à la culture et à l'élevage et plus de 80% de la population engagée dans les activités agricoles et de production, le Vietnam dispose de nombreux avantages et potentiels pour développer une agriculture high-tech.

Des avantages en matière foncière

Etant une région riche de potentiels pour la production et le développement des produits agricoles, avec une large superficie de terres agricoles et un niveau élevé des agriculteurs, le Vietnam a des avantages pour l’application des hautes technologies dans la production agricole, le développement de zones spécialisées en  riz, café, poivre ... et aussi aquaculture.

Au Vietnam, l’application des hautes technologies dans l'agriculture a connu des résultats initiaux positifs. Certaines technologies avancées ont été bien appliquées telles que la technologie de production végétale en toute sécurité aux normes VietGAP, la technologie d'irrigation permettant d’économiser de l’eau, la culture en serre, la technologie d’irradiation des fruits... Grâce à l’application des hautes technologies, de nombreux produits agricoles ont vu le jour et de nombreuses entreprises, zones agricoles et zones de production agricole à haute technologie se sont formées.

Cueillette du thé. Photo: VNA

Hanoi est l'une des localités​ leader dans le développement de l'agriculture high-tech.  La ville a réussi à mettre en œuvre le remembrement de la terre agricole. Elle a consacré 79.000 ​de ses 150.000 ha à l’application des hautes technologies et au machinisme agricole. Résultat : de nombreux modèles d'application des hautes technologies sont apparus, par exemple les légumes propres de la coopérative Truc Son, district de Chuong My; les légumes bio à Soc Son; le paddy de haute qualité du district d'Ung Hoa; le thé propre du district de Ba Vi ....

Hautes technologies – tendance inéluctable de l’agriculture moderne​

De nombreux obstacles pour le développement d’une agriculture high-tech​

Pour que l’agriculture high-tech du Vietnam "sorte de la serre"​

Selon le directeur du Service de l'agriculture et du développement rural de Hanoï, Chu Phu My, la ville a développé 46 modèles d'agriculture high-tech. Ceux-ci se concentrent sur les cultures sous serre, sans usage de pesticides, de substance stimulant la croissance ...

Dans les Hauts Plateaux du Centre, la province de Dak Lak ​a aussi des atouts dans le développement agricole. La production agricole, sylvicole et aquicole représente environ 45,4% de l’économie provinciale. La valeur des exportations agricoles atteint de près de 700 millions de dollars.

La province a mis en place un programme de biotechnologies en agriculture, encourageant la recherche et l'application des sciences et technologies dans la production agricole. En coopération avec les agriculteurs, elle a mis en œuvre un programme de replantation du caféier et de développement durable du café, outre d’autres projets sur le développement de nouvelles plantes, la création de zones d’élevage du bétail concentrées, avec des projets précis comme l’élevage des vaches laitière et à viande.

Dans une usine de fabrication de panneaux solaires. Photo: VNA

Dans le delta du Mékong, la province de Soc Trang figure parmi les localités les plus ensoleillées. La province intègre la production solaire et agricole sur la même superficie, conformément au modèle appliqué dans de nombreux pays du monde. Les panneaux solaires sont utilisés dans la construction de maisons-serres pour les fleurs, les fruits et les légumes propres. Cette combinaison permettra de réduire les coûts d'investissement, de profiter d'une électricité bon marché et d'autres installations pour la production agricole.

Des ressources humaines abondantes

À l'heure actuelle, le processus de mécanisation réduit le nombre de travailleurs directs dans le secteur agricole. Cependant, l'agriculteur est l’élément indispensable et joue toujours un rôle très important.

Selon le professeur Vo Tong Xuan, recteur de l'Université du Sud de Can Tho, les ressources humaines directement liées à l'agriculture high-tech sont les agriculteurs. Ils sont la principale source de travail et aussi les experts dans leurs domaines.

Ces dernières années, beaucoup de nouvelles espèces végétales et animales ont été étudiées, mais ne sont pas encore appliquées dans la production. La raison est que de nombreux agriculteurs ne saisissent pas encore la technique, manquent d’informations et de fonds d’investissement.

Lorsque les agriculteurs appliquent les résultats de la recherche dans la production, le taux de réussite ​est très élevé.​ Aussi doivent-ils être enrichis des connaissances sur les technologies de production, la consommation, la distribution des produits sur le marché, bien saisir les informations, bien réfléchir au processus de production pour sortir des produits répondant à la demande du marché. Ils doivent savoir comment produire sous commandes, de manière scientifique et efficace.

Des étudiants de l'Université des sciences et des technologies de Hanoï dans une séance de travaux pratiques. Photo: VNA

Pour promouvoir l’agriculture high-tech, il est nécessaire ​d'attirer les jeunes dans la production car ils sont ​une force de travail capable d'acquérir des connaissances et de bien appliquer les  hautes technologies.

Le Vietnam est dans l’âge d’or démographique avec près de 70% de ​sa population entrant en âge de travail chaque année. C'est une occasion favorable pour la main-d'œuvre du pays de profiter des sciences et technologie​s pour développer une agriculture high-tech et promouvoir la croissance économique du pays.

Le document du XIIe Congrès du Parti communiste du Vietnam a fixé les orientations et les tâches pour développer l'agriculture et l’économie rurale : «Bâtir une agriculture à orientation de production d’envergure, d'application des hautes technologies, d'amélioration de la qualité des produits, de garantie de la sécurité sanitaire des aliments et de promotion des exportations. ». C’est ainsi que l'on améliorera la compétitivité des produits agricoles sur le marché régional comme mondial.

Cependant, pour investir efficacement dans le développement de l'agriculture high- tech, il faut étudier les politiques et mesures des pays et aussi de chaque localité vietnamienne afin de les appliquer à la situation réelle du Vietnam.  

Les paysans sont les experts dans leurs domaines. Photo: VNA

Il faut aussi perfectionner les documents,  critères, procédures au service des activités d​es entreprises et de la mise en œuvre des projets d'agriculture high-tech, promouvoir la recherche sur l'application des sciences et technologies, notamment la préservation et la transformation des produits agricoles répondant aux normes de qualité, d'origine, d'hygiène alimentaire et de sécurité, et intensifier la formation des ressources humaines qualifiées.

Enfin, il est indispensable de prêter une attention particulière au soutien financier pour les entreprises opérationnelles dans ce secteur. -VNA