Hanoi (VNA) - Ces derniers jours à San Jose (Californie, États-Unis), de nombreux restaurants vietnamiens d’outre-mer livrent gratuitement des repas aux hôpitaux de la ville, suscitant l’admiration des médecins américains.
 
Des restaurants vietnamiens offrent des repas aux hopitaux americains hinh anh 1Des repas gratuits fournis par le restaurant Nha Trang à San Jose au profit des centres sanitaires américains. Photo : Vietgiaitri

Originaire du Vietnam et actuellement employée de laboratoire au Santa Clara Valley Medical Center, San Jose, Lê Thi Lan Phuong est très émue par la générosité des restaurants vietnamiens. "Dernièrement, nous avons reçu beaucoup de nourritures de la part de ces restaurants. Mes amis et moi, nous  vous remercions sincèrement pour ce don significatif. Vous avez fourni des plats vietnamiens aux médecins et aux infirmières, tout en apportant une belle image de la communauté vietnamienne", a partagé Mme Lan Phuong.

Mme Lan Phuong fait partie d’un des nombreux groupes à San Jose, aidant les restaurants vietnamiens à fournir des repas aux hôpitaux. Au départ, beaucoup souhaitaient cuisiner mais ils ne savaient pas par où commencer.

"Il y avait un magasin de bonbons qui offrait 50 boîtes et m'a demandé de les apporter aux hôpitaux. La semaine dernière, un restaurant végétarien vietnamien m'a également contacté afin de livrer du riz frit et des rouleaux de printemps aux hôpitaux. Tout le monde apprécie les plats vietnamiens, surtout les rouleaux de printemps", a-t-elle déclaré. Avant d’ajouter : "l'équipe de médecins et d'infirmières est très heureuse d'avoir l’occasion de déguster des plats étrangers".
 
"Quand j’informe qu’il y a un restaurant vietnamien prêt à offrir de la nourriture à l’hôpital, beaucoup de médecins et d'infirmières américains s’en réjouissent", a poursuivi Mme Lan Phuong. Une façon de faire découvrir la culture vietnamienne et ses valeurs : "À travers ces dons au profit des centres sanitaires américains, la ville saura mieux comprendre notre communauté", a-t-elle ajoutée.

Le charme des plats vietnamiens

À l’âge de 45 ans, Nguyên Xuân Hông, qui est installée aux États-Unis depuis plus de 20 ans, est la propriétaire du restaurant Nha Trang à San Jose. En avril, son établissement a été obligé de fermer ses portes temporairement pour limiter la propagation de la pandémie. Constatant que les médecins et les infirmières étaient totalement surmenés, elle a eu l'idée de leur fournir des repas.

Selon les besoins de chaque hôpital, Mme Xuân Hông prépare les plats et les livre. Récemment, elle a concocté 200 repas en faveur du corps médical du Santa Clara Valley Medical Center. "Je veux apporter ma contribution et les aider dans cette période très difficile", a-t-elle affirmé.

La propriétaire de restaurant Nha Trang se lève tôt le matin pour cuisiner. Beaucoup de gens lui ont proposé de l'argent mais elle s’y refuse. "J’endure les difficultés parce que cela me procure beaucoup de bonheur", a confié Mme Xuân Hông. "Des gens m'ont envoyé leurs photos dégustant mes plats, d’autres les partagent sur Facebook pour me remercier. Cela me rend heureuse", a affirmé Nguyên Xuân Hông. – CVN/VNA