samedi 19 août 2017 - 18:30:19

Sport: les représentants de l’armée perpétuent la tradition

Imprimer

Depuis longtemps, c’est dans l’armée que se cachent les meilleurs sportifs du pays. Sur la plus haute marche du podium, lorsque l’hymne vietnamien retentit et que le drapeau rouge à l’étoile jaune est hissé sur son mât, se dessine le plus souvent la silhouette d’un soldat…

L’attaquant Nguyên Hông Son célébrant son but en sélection en faisant le salut militaire restera une image forte dans le cœur des supporters, qu’ils aient été dans les tribunes ou derrière leur écran de télévision ce soir-là.

Hông Son fait partie de la «génération en or» du football national qui a sévi à la fin des années 1990, début 2000. On l’a compris, il officie aussi dans l’armée, à l’instar de Truong Viêt Hoàng, Nguyên Duc Thang, Triêu Quang Hà, Pham Nhu Thuân, Dang Phuong Nam, et bien d’autres encore. La quasi-totalité des disciplines sportives du pays comptent dans leurs rangs des champions et des entraîneurs de l’armée.

La discipline, l’esprit et la volonté des soldats de l’Oncle Hô sont transcendées par nos représentants de l’armée lors des compétitions internationales, comme le montrent le colonel Lê Công (ancien coach de la sélection nationale de karaté), le colonel Hoàng Xuân Vinh (tireur), la capitaine Vu Thi Nguyêt Anh (karatéka), la capitaine Nguyên Thi Anh Viên (nageuse), ou encore le sous-capitaine Nguyên Van Lai (athlète). Ces derniers font non seulement la fierté de nos concitoyens, mais fondent aussi l’espoir de voir le sport vietnamien sortir de l’ombre lors des prochaines grandes échéances sportives comme les Jeux asiatiques (ASIAD) ou les Jeux olympiques (JO).

La fierté du sport national


Pour l’heure, Hoàng Xuân Vinh figure parmi les meilleurs tireurs du monde. Doyen de la sélection nationale, Xuân Vinh, 39 ans, fait parler de lui pour la première fois lors d’un concours de tir dans l’armée opposant les meilleurs éléments. S’il débute sa carrière professionnelle assez tardivement, la force de caractère qu’il a acquis dans l’environnement militaire lui permet de rapidement gravir les échelons. En effet, tout au long des sept dernières éditions des Jeux sportifs de l’Asie du Sud-Est (SEA Games), il y fait résonner l’hymne vietnamien à maintes reprises, aussi bien en individuel que par équipes. Mieux encore, grâce à sa médaille d’or - record du monde à la clé - remportée lors des Championnats du monde de tir disputés fin mars dernier à Benning (États-Unis), Xuân Vinh apparaît à la première place mondiale au pistolet à air comprimé à 10 m du dernier classement publié par la Fédération internationale de tir sportif (ISSF).

Nguyên Thi Anh Viên, l’étoile montante de la natation vietnamienne qui fait les gros titres de la presse nationale depuis deux ans, est aussi engagée dans l’armée. La jeune fille de 18 ans, originaire de Cân Tho (delta du Mékong), s’entraîne depuis toute petite au Centre de l’éducation physique et des sports du ministère de la Défense. Après s’être qualifiée pour les JO de Londres, Anh Viên a confirmé tout le bien que l’on pensait d’elle. En seulement un an, entre mars 2013 et mars 2014, sa collection s’est montée à 45 médailles au total lors des compétitions internationales, dont 32 du plus beau métal. Ses faits d’armes les plus marquants : trois titres aux SEA Games 27 disputés en décembre au Myanmar et deux records d’Asie du Sud-Est. Un exploit qui lui a valu d’être élue «Sportive de l’année 2013» et «Jeune de l’année 2013».

Il ne faut pas oublier la karatéka Lê Bich Phuong, du Centre de l’éducation physique et des sports militaires, relevant du Département de l’éducation politico-militaire. Lors des ASIAD 16 en Chine en 2010, si la délégation vietnamienne est revenue avec une médaille d’or, c’est grâce à elle, titrée chez les moins de 55 kg.

L’armée, rampe de lancement

Xuân Vinh, Anh Viên et Bich Phuong ne sont que la partie visible de l’iceberg constitué de milliers d’autres sportifs talentueux engagés eux aussi dans l’armée. Cette dernière compte actuellement 11 départements sportifs de haute performance où l’on y enseigne et pratique la lutte, le karaté, le taekwondo, la natation, l’athlétisme, le tennis de table, etc.

Lors des SEA Games 27, les 51 sportifs et entraîneurs militaires engagés ont remporté 14 médailles d’or, 8 d’argent et 15 de bronze parmi les 245 médailles de la délégation vietnamienne. «Ces victoires sont le résultat d’un long processus d’entraînement, intense et exigeant. Ils (les sportifs militaires, ndlr) sont dignes de leur titre de +Soldat sur le front de l’éducation physique et des sports+», souligne le ministre de la Défense, Phùng Quang Thanh.

Grâce à leurs résultats, 131 entraîneurs et sportifs militaires ont été convoqués en sélection nationale en vue des prochaines échéances internationales. Tout le monde attend qu’ils nous offrent des moments magiques, à commencer par les ASIAD 17 disputés en septembre prochain à Incheon, en République de Corée. – VNA

Vos commentaires sur cet article ...
Autres