Le suspect Shibuya Yasumasa (gauche). Photo : The Japan News/VNA
 

Hanoï (VNA) – Selon l’agence japonaise Kyodo, le 5 mai, la police japonaise a délivré un nouveau mandat d’arrêt contre le suspect Shibuya Yasumasa (46 ans) pour meurtre et abandon du corps de la petite fille vietnamienne de neuf ans Le Thi Nhat Linh.

Shibuya Yasumasa a été ​interpellé et mis en détention provisoire le 14 avril. Le premier chef d’accusation est l’abandon du corps de la victime. Cette détention provisoire prend fin le 5 mai. Cependant, les analyses ADN ont indiqué que le profil génétique du suspect correspond à l’empreinte génétique retrouvée sur le corps de la fillette. Le suspect fait face maintenant au chef d’accusation de meurtre, outre d’abandon du corps de la victime.

Dimanche 26 mars, Nhât Linh a été retrouvée morte sous un pont à Abiko. Les enquêteurs japonais ont estimé qu'elle a été tuée ailleurs, car il n’y avait aucun signe de lutte à l’endroit où son corps a été retrouvé nu, et qu’elle avait été enlevée quelques minutes après avoir quitté sa maison à Matsudo pour son école, vendredi matin 24 mars. Shibuya Yasumasa, 46 ans, est le voisin de la famille de Nhat Linh. Il a été président de l’association des parents d’élèves de l’école de Nhat Linh. -VNA