Au Vietnam, les masques en papier mâché sont des jouets traditionnels de la Fête de la Mi-automne. Photo: VOV.

«Créons des masques vietnamiens pour célébrer la Fête de la Mi-automne», tel est l’intitulé d’une opération organisée par la peintre Trang Thanh Hiên et plusieurs étudiants de l’École des Beaux-Arts du Vietnam. Objectif : aider les enfants à confectionner des masques traditionnels en papier mâché, histoire de remettre ceux-ci au goût du jour...

Au Vietnam, les masques en papier mâché sont des jouets traditionnels de la fête de la mi-automne. Autrefois, on les fabriquait en famille:  c’étaient les grand-parents et les parents qui s’attelaient à la tâche. Plus tard, ce travail est devenu un métier traditionnel, avec son lot d’artisans chevronnés et de secrets de fabrication jalousement préservés...

Dimanche 13 septembre, au Musée des Beaux-Arts du Vietnam, près de 300 enfants ​étaient réunis pour participer à la première journée de l’opération «Créons des masques vietnamiens pour célébrer la fête de la mi-automne». Ils se sont initiés à l’art du papier mâché et à celui, parfois ardu, du pinceau. Mais ils ont aussi appris à faire la différence entre un masque vietnamien et un masque d’un autre pays.

Une petite conférence sur les masques traditionnels ​a été organisée, ainsi qu’une exposition de masques créés par différents peintres. Toutes les oeuvres exposées ​ont été vendues au profit d’une école primaire de la province de Son La. Trang Thanh Hiên, responsable de l’opération : «Il s’agit avant tout d’une opération destinée à collecter des fonds ! Bien sûr, les enfants qui sont ici peuvent apprendre beaucoup de choses sur les masques traditionnels, et d’abord à en fabriquer eux-mêmes, mais ils aident aussi leurs camarades de l’école Suoi Bau, qui est une école primaire de la province montagneuse de Son La, en leur donnant des livres notamment...»

Cet aspect caritatif de l’opération est particulièrement apprécié, notamment par Nguyên Kim Ngoc Diêp, la mère d’une petite fille de 4 ans : «Je trouve que c’est vraiment très bien... C’est à la fois culturel et caritatif. Je suis très contente que ma fille puisse participer à des activités de ce genre dès sa petite enfance...»

Après le Musée des Beaux-Arts du Vietnam, l’opération aura lieu dans d’autres endroits, à l’approche de la fête de la mi-automne. Dô Thu Huong, une autre responsable du projet: «Nous organiserons d’autres activités à Hanoi, notamment au Café Laca au 24, rue Ly Quôc Su, et au Hanoi Creative City au 1er, rue Luong Yên. Au Café Laca, en plus de l’atelier masques pour les enfants, il y aura une exposition des peintres de la Gallery 39A et une présentation de dessins de masque par le peintre Duc Pham. Au Hanoi Creative City, il y aura une exposition de masques créés par des peintres et des enfants participant aux événements précédents.»

L’opération «Créons les masques vietnamiens pour célébrer la Fête de la Mi-automne» permet aux enfants qui y participent de retrouver le sens originel de cette fête de la Mi-automne qui approche à grand pas et qui, pour eux, est ainsi placée sous le signe du partage... –VOV/VNA