lundi 21 août 2017 - 13:49:12

Hanoi : Expo de photos sur la souveraineté maritime et insulaire du Vietnam

Imprimer

Une exposition photographique intitulée "La souveraineté maritime et insulaire du Vietnam" a ouvert ses portes mercredi 28 mai au 29, rue Hang Bai (Hanoi).

Organisée par le Département des beaux-arts et de la photographie, en collaboration avec l’Association des photographes du Vietnam et l’Université des beaux-arts du Vietnam, cette exposition présente 112 clichés de 32 photographes de toutes les encablures du pays.

Ces clichés, sélectionnés parmi plus de 300, reflètent la beauté des zones maritimes nationales, les activités des Garde-côtes et des forces de surveillance halieutique du Vietnam dans la protection de la souveraineté maritime et insulaire du pays. Parmi ces photos, certaines viennent juste d'être prises et montrent la lutte du Vietnam pour défendre sa souveraineté devant l'implantation par la Chine de la plate forme de forage Haiyang Shiyou-981 dans la zone économique exclusive et le plateau continental du Vietnam. Fin de l’exposition le 5 juin.

La Chine, qui est un pays bordant la Mer Orientale, a tracé de façon arbitraire une ligne ambiguë qui, suivant la convention des Nations unies sur le droit de la mer de 1982 (CNUDM), porte atteinte aux zones maritimes des pays voisins et crée une "zone contestée" dans les eaux des pays voisins. La Chine a ensuite demandé à ces pays de "mettre de côté les différends et d'exploiter ensemble" des zones sur leurs plateaux continentaux.

Début mai 2014, la Chine a effrontément déployé dans les eaux vietnamiennes la plate-forme de forage Haiyang Shiyou-981 et des dizaines de navires, y compris des bâtiments de guerre, outre des avions. La plate-forme se trouve à l'intérieur de la zone économique exclusive du Vietnam. Les navires accompagnant cette plate-forme ont fait preuve d'une attitude agressive en employant des canons à eau contre des navires de services et des bateaux civils du Vietnam. Ils les ont même percutés, causant des dommages matériels et blessant plusieurs personnes.

Ces agissements constituent une grave violation du droit international, de la CNUDM et de la Déclaration sur la conduite des parties en Mer Orientale (DOC) dont la Chine est partie. Cet acte extrêmement périlleux a menacé et menace la paix, la stabilité et la sécurité en Mer Orientale. -VNA

Vos commentaires sur cet article ...
Autres