Des navires de la Marine malaisienne. Photo : Wikipedia
 

Hanoï (VNA) – Les Marines indonésienne, philippine et malaisienne ont effectué, le 19 juin, un exercice commun près d’une base militaire sur l’île de Bornéo, au Nord de l’Indonésie.

Cet événement a marqué la mise en œuvre du plan de patrouille commune entre ces trois pays afin de renforcer la sécurité maritime dans la région, dans le contexte d’insurrection islamiste à Marawi, sur l’île de Mindanao, au Sud des Philippines.

Singapour et le Brunei ont participé à cet exercice en qualité d’observateurs.

Le même jour, l’Indonésie a ouvert un centre de commandement naval à la base de Tarakan, dans la province de Kalimantan du Nord, sur l’île de Bornéo. Deux autres centres de commandement naval seront créés à Tawau en Malaisie et à Bongao aux Philippines.

Le ministre indonésien de la Défense, Ryamizard Ryacudu, a souligné que la garantie de la sécurité maritime était une mission commune de tous les pays membres de l’ASEAN (Association des Nations de l’Asie du Sud-Est). La Marine indonésienne a demandé aux pêcheurs de dénoncer les suspects potentiels. Une unité de police mobile a été mobilisée dans la région du Nord de l’île de Sulawesi pour empêcher les combattants islamistes de passer les frontières. -VNA