De bon matin le 10 mars, des milliers de visiteurs vietnamiens et étrangers se sont réunis au lac Lak, district de Lak, province de Dak Lak à 60 km de la ville de Buôn Ma Thuôt (hauts plateaux du Centre) afin d'assister à une compétition hors-pair au Vietnam, une course de vingt éléphants de cinq villages des ethnies M'Liêng, Yang Tao, Lê, Jun et Chua qui vivent à proximité.

Cette course est l'une des activités majeures inaugurant la célébration du 36e anniversaire de la libération de la ville de Buôn Ma Thuôt (10 mars) tout en s'inscrivant dans le cadre du 3e Festival du café de Buôn Ma Thuôt ayant débuté le 12 mars sur la place de cette ville.

Le comité d'organisation a précisé qu'il s'agit de la 1ère course d'éléphants organisée autour du lac Lak, un lieu aux conditions géographiques particulières, plein de soleil et de vent, caractéristique de la culture des ethnies des hauts plateaux du Centre. Ces vingt éléphants ont été particulièrement entraînés par leurs cornacs afin d'emporter le titre de champion. Ils sont répartis en quatre équipes de cinq bêtes.

Au terme des éliminatoires, le comité a qualifié quatre éléphants pour la finale. Chaque éléphant porte deux cornacs, l'un devant et l'autre derrière, et ce pour tout le parcours d'une longueur de 200 m. Les acclamations des spectateurs et le feu des flashs d'une centaine des journalistes et photographes vietnamiens comme se multiplient alors que les éléphants se disposent sur la ligne de départ.

Étonnement et curiosité du public devant ces "coureurs" de plusieurs tonnes rendent l'ambiance plus électrique. Les photographes saisissent à la hâte l'image inoubliable de ces "coureurs" au long nez âgé en moyenne de 40 à 50 ans... La course achevée, le titre de champion est revenu à l'éléphant No3 du village de M'Liêng, les 2e, 3e et 4e places étant occupées par les éléphants No19 du village de Yang Tao, No6 du village de Lê et No17 du village de M'Liêng.

"Mon ami vietnamien qui vit à Dà Lat m'a informé de cet événement, c'est formidable et extraordinaire", a exclamé Francis Tack, un touriste français présent à cette course.

Plusieurs photographes membres de l'organisation Image Sans Frontière (France) étaient là depuis très tôt pour faire un reportage photographique de cette exceptionnelle course. Actuellement, la province de Dak Lak recense 47 de ces éléphants, dont 26 domiciliés aux alentours du lac Lak, et 21 dans le village de Dôn.

Aussitôt après, ce sont soixante rameurs de cinq villages qui entre en scène sur vingt jonques à dossier unique pour une seconde course. Aussi excitante que la première, cette deuxième compétition est effectuée sur une distance de 200 mètres également, en plein sur le lac Lak qui, avec ses 600 hectares est suffisamment vaste...

Les vingt jonques sont également réparties en quatre équipes avec trois rameurs par jonque. Le vent n'a aucunement empêché ces puissants rameurs de s'élancer avec confidence à la conquête du titre. De manière surprenante et inopinée, les résultats sont semblables à ceux de la couse d'éléphants : la jonque No3 du village de Jun est première, suivie de celles No19 du village de Yang Tao, et des No6 et 15. -AVI