Hanoi (VNA) – Le vice-Premier ministre Vuong Dinh Hue a présidé le 9 août à Hanoï une réunion avec des responsables de certains ministères et secteurs et le Comité national de la supervision des finances pour évaluer la dette extérieure et l’émission des obligations.

Le vice-Premier ministre Vuong Dinh Hue. Photo: VNA

Selon le dirigeant, la dette extérieure du gouvernement a fortement diminué et est sous le contrôle. En 2018, le gouvernement a fixé une limite de garantie de prêts de 700 millions de dollars, mais n'a pas garanti les emprunts internationaux pour des projets. Le gouvernement a privilégié les emprunts intérieurs en raison d’un taux d'intérêt plus bas.

Durant la période 2011-2017, la dette extérieure du Vietnam a annuellement augmenté de 16,7%. En décembre 2018, la dette extérieure du pays a été ramenée à 46%, contre 48,9% un an auparavant.

Sur cette somme, la dette extérieure du gouvernement, la dette extérieure garantie par le gouvernement et les emprunts des entreprises nationales représentaient respectivement 19,3%, 4,4% et 22,3%. Avec ces résultats, Vuong Dinh Hue a affirmé que la dette extérieure du pays était toujours inférieure au taux plafond de 50% fixé par l’Assemblée nationale et placé sous le contrôle du gouvernement.

Il a noté que les emprunts d’entreprises et d’institutions financières et de crédit représentaient jusqu’à 48,4% du nombre total de la dette extérieure du pays en 2018, contre 25,6% en 2011 et 40,4% en 2016. L’augmentation rapide de la dette extérieure a essentiellement concerné les entreprises à investissement étranger, qui représentaient 76% du total de la dette extérieure, a-t-il estimé.

Alors, le vice-Premier ministre a demandé aux ministères et aux secteurs concernés de renforcer la gestion de la dette extérieure conformément au droit, dont la Loi sur la gestion de la dette publique, ainsi qu'aux résolutions de l'Assemblée nationale et du gouvernement sur la dette publique afin de garantir la demande en capital de l'économie nationale ainsi que les droits et obligations des entreprises.

Il a chargé le ministère des Finances et la Banque d'État la mission de perfectionner les textes juridiques sur la gestion des dettes auto-remboursées par les entreprises et sur la supervision des dettes. Le ministère du Plan et de l’Investissement est chargé d’examiner et d’évaluer les investissements étrangers, en particulier les projets de grande envergure à investissement direct étranger.

Selon le ministère des Finances, au cours du premier semestre de 2019, le total des émissions d'obligations d’entreprises a dépassé 116.000 milliards de dongs (4,98 milliards USD), soit une augmentation de 7,4% sur un an. Sur ce total, 36.700 milliards de dongs ont été émis par des banques commerciales (36%) et 22.122 milliards de dongs par des sociétés immobilières (19%). - VNA