La maison d’éditions Giao duc Vietnam et l’ambassade du Royaume-Uni au Vietnam ont organisé le 20 juin à Hanoi un séminaire sur la lutte contre les publications illégales. Photo : internet

 

Hanoi (VNA) – La maison d’éditions Giao duc Vietnam et l’ambassade du Royaume-Uni au Vietnam ont organisé le 20 juin à Hanoi un séminaire sur la lutte contre les publications illégales.

Ce séminaire constituait une bonne opportunité pour les organisations de se renseigner sur les politiques ; partager des solutions pour faire face aux publications illégales et avancer des motions aux services compétents.

C'était une activité dans le cadre du Fonds bilatéral Royaume-Uni-Vietnam du ministère britannique des Affaires étrangères et le Fonds de prévention, de lutte contre l’imprimerie et la diffusion des publications illégales de la maison  d’éditions Giao duc Vietnam.

Selon le directeur général adjoint de cette maison d’éditions, Le Thanh Anh, ces récentes années, des activités d’imprimerie des publications illégales évoluent de manière complexe au Vietnam. Outre des livres des maisons d’éditions vietnamiennes, ceux de leurs homologues étrangères sont aussi imprimés de manière illégale pour les diffuser au Vietnam. Conséquences : d’importantes pertes économiques pour les auteurs, les maisons d’éditions et les partenaires dans le secteur de diffusion, sans compter de mauvais impacts sur le prestige du Vietnam sur la scène internationale alors que le pays a adhéré à la Convention Berne sur la protection des droits d’auteurs.

Selon l’ambassadeur britannique au Vietnam, Gathet Ward, les maisons d’éditions britanniques, vietnamiennes et étrangères doivent faire face à la situation d’imprimeries des publications illégales sur le marché vietnamien. Alors, il faut continuer sensibiliser des gens sur la prévention et la lutte contre ce phénomène, protéger les droits d’auteur pour améliorer l’environnement d’affaires alors que le Vietnam intègre de plus en plus profondément l’économie mondiale.-VNA