Les sacs en plastique sont gratuits dans de nombreux supermarchés et centres commerciaux. Photo: BBDK/CVN

 

Hanoï (VNA) - Les sacs en plastique sont gratuits dans les supermarchés, centres commerciaux et marchés au Vietnam. La pollution au plastique menace, à cause de l’utilisation excessive des sacs mettant des centaines d'années à se décomposer. Une mauvaise habitude à perdre.

Dans beaucoup de supermarchés à Hanoï et à Hô Chi Minh-Ville, les clients n’apportent pas souvent de grands sacs réutilisables pour leur course.

Dans les boutiques de fruits et légumes, les sacs en plastique utilisés pour l'emballage sont à la disposition libre des clients qui peuvent les redemander à la caisse. C’est leur accès facile et leur gratuité qui produisent une mauvaise habitude chez les consommateurs.

"Je vais au supermarché après mon travail au bureau, c’est pourquoi je n’apporte pas de sacs réutilisables. Je sais qu’il faut réduire l’usage des sacs en plastiques pour protéger l’environnement. Mais, cette habitude n’est pas facile à changer", a déclaré Câm Hông, 42 ans, domiciliée à Hô Chi Minh-Ville.

"Parfois, les employés du supermarché utilisent trois ou quatre sacs en plastique pour certaines petites marchandises au lieu d’un seul. C’est trop!", a déploré Diêm My, une consommatrice de 23 ans.

Pour sa part, Thuy Tiên, une ancienne étudiante au Canada, a partagé que les Canadiens étaient davantage conscients de la nécessité de réduire leur utilisation des sacs plastiques en faveur de l’environnement. Quand ils vont aux supermarchés, ils apportent toujours des sacs réutilisables ou des paniers pour contenir les marchandises. Pour un sac en plastique, ils doivent payer 5 centimes.

Selon le ministère des Ressources naturelles et de l’Environnement, environ 80 tonnes de sacs en plastique sont rejetées chaque jour à Hô Chi Minh-Ville.

Il y a urgence!

Distribution gratuite des sacs recyclés fabriqués à partir de matériaux respectueux de l'environnement à Hanoï.
Photo: VNA

Le Service des ressources naturelles et de l’environnement de Hô Chi Minh-Ville  fait savoir que selon le Programme des Nations unies pour l'environnement (PNUE), chaque année, l’homme rejette une quantité de plastique qui peut couvrir 4 fois la surface de la terre, soit environ 500 milliards de sacs en plastique, dont la plupart ne sont pas traités en déchetterie.

Si on maintient le rythme actuel de production et de la gestion des ordures en plastique, le monde devra gérer plus de 33 milliards de tonnes de plastique en 2050. "Et en 2050, si rien ne change, la masse de plastiques dans l'océan sera supérieure à celle des poissons", s'alarme le rapport de PNUE.

Le temps d’utilisation d’un sac en plastique est de seulement 15 minutes en moyenne, mais sa production nécessite beaucoup de combustibles fossiles qui polluent l’environnement, provoquant des pluies acides, augmentant les émissions de carbone et contribuant au changement climatique.

Selon la décision N°582 du Premier ministre vietnamien, "d’ici 2020, il faut réduire 65% des sacs en plastique utilisé pour l'emballage dans les supermarchés et les centres commerciaux, et 50% dans les marchés".

Pour atteindre ces objectifs, les autorités municipales de Hô Chi Minh-Ville ont mis en place beaucoup de campagnes de communication ces dernier temps, afin de sensibiliser le public aux effets nocifs des sacs en plastique sur l'environnement. En outre, les activités en faveur de l’environnement ont organisé la distribution gratuite des sacs recyclés fabriqués à partir de matériaux respectueux de l'environnement ou des aides financières pour des projets de recyclage des ordures…-CVN/VNA