Promouvoir le rôle des syndicats dans la défense des intérêts des travailleurs

Plus de 460.000 travailleurs vietnamiens ont perdu leur emploi ou sont au chômage technique à cause de la pandémie de Covid-19.
Promouvoir le rôle des syndicats dans la défense des intérêts des travailleurs ảnh 1Photo d'illustration


Hanoi (VNA) - Plus de 460.000 travailleurs vietnamiens ont perdu leur emploi ou sont au chômage technique à cause de la pandémie de Covid-19. Les syndicats vietnamiens multiplient les initiatives pour défendre leurs intérêts.

Rien qu’à Hanoi, la pandémie a touché plus de 4.000 entreprises, dont près de 900 ont cessé leurs activités, laissant au chômage plus de 120.000 travailleurs. Malgré les difficultés causées par la crise sanitaire, la société Meiko Vietnam, située dans la zone industrielle de Thach Thât, paie toujours 70% des salaires de ses ouvriers au chômage technique.

“Notre syndicat a offert des allocations allant de 500.000 à un million de dôngs aux travailleurs en difficulté. Nous avons aussi lancé les collectes de dons en faveur des enfants des travailleurs gravement malade”, nous révèle Phan Thanh Hai, le chef du syndicat de cette société.

Avec la pandémie de Covid-19, la Confédération générale du Travail du Vietnam (CGTV) a demandé à ses antennes d’accompagner les entreprises dans le rétablissement de leurs activités en vue de garantir les revenus des travailleurs. La CGTV a aussi accordé des allocations à environ un million de travailleurs en difficulté à cause de la pandémie.

“Nous avons proposé au gouvernement d’autoriser les personnes dont le contrat de travail est suspendu ou qui sont au chômage technique 14 jours et plus par mois de continuer de payer les cotisations d’assurance-santé pour bénéficier des soins de santé”, nous explique Nguyên Dinh Khang, le président de la CGTV. “Nous avons aussi demandé aux services compétents d’amender les conditions d’octroi de l’aide aux travailleurs dont le contrat de travail est suspendu ou qui sont au chômage technique, mais aussi à ceux dont le contrat de travail est terminé mais qui ne présentent pas les conditions requises pour bénéficier des allocations de chômage”.

Compte tenu des évolutions complexes de la pandémie de Covid-19, beaucoup d’entreprises prévoient de réduire jusqu’à 70% de leurs effectifs dans les mois qui suivent. La CGTV suit de près la situation pour défendre à temps les intérêts des travailleurs. -VOV/VNA

Voir plus