Touristes étrangers visitant Hai Vân Quan. Photo: Archives/VNA

Thua Thien-Hue (VNA) – Le Conseil populaire de la province de Thua Thiên-Huê (Centre) a récemment approuvé le projet de préservation, de restauration et de valorisation des valeurs du site Hai Vân Quan (Passage de Hai Van).

Concrètement, le projet représentera un investissement total de 42,339 milliards de dôngs (1,84 million de dollars) financé par la province de Thua Thiên-Huê et la ville de Da Nang (chacune la moitié). Le projet sera réalisé entre 2019 et 2020.

Le projet vise à restaurer Hai Vân Quan d’une superficie de 50,96 m², des murs de la dynastie des Nguyen, les remparts, le réseau d'égouts...

Hai Vân Quan (Passage de Hai Vân) fût un point stratégique. Il a longtemps représenté un obstacle majeur à toute armée qui tentait de se déplacer entre les régions Nord et Centre du pays. Hai Vân Quan signifie littéralement la "porte des nuages océaniques", car il est souvent entouré d’un brouillard épais.

Située à 490 m au-dessus du niveau de la mer, Hai Vân Quan est devenue une destination attrayante pour les touristes vietnamiens et étrangers car elle offre une vue imprenable du mariage de la montagne et de la mer.

Sous la dynastie des Nguyên, en 1826, le roi Minh Mang (1791-1841) ordonna la construction d’une citadelle et d'une passerelle de pierre fortifiée pour protéger la citadelle de Huê. Une porte tournée vers Thua Thiên-Huê est gravée de trois mots en caractère chinois : "Hai Vân Quan". Une autre porte faisant face à la ville de Dà Nang est gravée de l’inscription "Thiên ha dê nhât hùng quan", qui signifie «la passerelle la plus grandiose du monde».

Avant l’ouverture du tunnel du Hai Vân en 2005, le col de Hai Vân était la seule route que pouvaient emprunter les véhicules pour passer du Nord vers le Sud et vice-versa. À présent, très peu de véhicules utilisent le passage de Hai Vân, ce qui en fait une magnifique route pour les voyageurs à moto ou à vélos. -VNA