Hanoi (VNA) - Le ministère de la Santé vient d’informer que presqu’un tiers de la population vietnamienne ne fait pas suffisamment d’activité physique, en référence aux recommandations de l’Organisation mondiale de la santé (OMS) en la matière.

La pratique de l’activité physique joue un rôle important dans la lutte contre les maladies non transmissibles. Photo : CPV/CVN
Concrètement, plus de 20% des hommes et 36% des femmes du pays consacrent moins de 150 minutes par semaine à l’activité physique.

Selon une récente étude réalisée par la Faculté de médecine de Hanoï, le pays compte plus de sept millions de personnes atteintes d’hypertension, 5% de la population souffrent de diabète et près de 3% de dépression. Au-delà du tabac, de l’abus d’alcool, de la pollution et d’une alimentation déséquilibrée, l’absence d’activité physique dans la vie quotidienne est à l’origine de nombreuses maladies non transmissibles.

Les personnes les plus «sédentaires» sont notamment souvent victimes douleurs articulaires et de stress.

«La mauvaise alimentation et le manque d’activité physique sont deux des principales causes de la croissance du nombre de cas de maladies non transmissibles, à commencer par les cancers, les maladies cardiovasculaires, l’hypertension et le diabète», a alerté Nguyên Thanh Long, vice-ministre de la Santé.

L’absence d’activité physique accroît également les risques de surpoids et d’obésité, qui aujourd’hui touche plus de 15% de la population, soit 3 points de plus qu’en 2010.

On l’a bien compris, faire de la gymnastique ou du sport régulièrement permet non seulement de contrôler son poids mais encore de se prémunir de maladies, en particulier chroniques et fatales. Afin d’encourager la pratique de l’activité physique ainsi qu’à lutter contre les maladies non transmissibles, il faudrait que l’État et les secteurs concernés en fasse une priorité pour le bien être et la santé, sensibilisent la population sur ses effets positifs à tous points de vue et l’alerte sur les méfaits du manque d’activité physique sur l’organisme. -CVN/VNA