Des représentants de la KOIKA et du FNUAP signent l’accord de mise en œuvre du projet. Photo : TTO 

Hanoï (VNA) - Le projet de construction d'un modèle pour la prévention et la lutte contre les violences faites aux femmes et filles a été récemment lancé par le ministère du Travail, des Invalides de guerre et des Affaires sociales, l’Agence coréenne de coopération internationale (KOIKA) et le Fonds des Nations Unies pour la population (FNUAP).
 
A cette cérémonie, la KOIKA a signé un accord de financement de 2,56 millions de dollars d’APD non remboursables du gouvernement sud-coréen pour que le FNUAP puisse mettre en œuvre ce projet de protection des droits des femmes et des filles, en particulier contre les violences, au cours de la période 2018-2020. 

Concrètement, ce financement permettra de construire, à Quang Ninh, un centre de soutien aux victimes de violences basées sur le genre, en particulier victimes de violences sexuelles. 

En outre, le projet soutiendra la formation et le renforcement des capacités des décideurs politiques, des spécialistes et des prestataires de services pour soutenir les victimes, sensibilisera à la prévention contre les violences sexistes,… 

Selon le vice-ministre du Travail, des Invalides de guerre et des Affaires sociales, Doan Mau Diep : "Le Vietnam a fait de gros efforts pour garantir l’égalité des sexes. Toutefois, ce travail reste difficile en raison du manque de services pour prévenir et répondre aux violences sexistes. Les aides en matière juridique, psychologique et de santé n'ont pas vraiment été efficaces. Les préjugés sexistes persistent au sein d'une partie de la population". 

Le lancement de ce projet s'affirme comme le "point culminant" des relations de coopération entre le ministère du Travail, des Invalides de guerre et des Affaires sociales, la KOIKA et le FNUAP, vers l'objectif commun : une société sans violences contre les femmes et les filles. - CPV/VNA