Un coin de la préfecture japonaise de Wakayama. Photo: VNA

 

Hanoï (VNA) - Les autorités de la ville de Can Tho (Sud) ont travaillé mercredi avec une délégation de la préfecture japonaise de Wakayama sur les perspectives de coopération multi-sectorielle entre les deux parties dans l'avenir.

Le gouverneur de la préfecture de Wakayama, Yoshinobu Nisaka, a déclaré que les autorités et les entreprises japonaises appréciaient la position de Can Tho, une ville agricole phare du delta du Mékong et même du pays.

Cependant, il a souligné que Can Tho avait des faiblesses dans la conservation et la transformation des produits agricoles. À travers des projets d'aide publique au développement (APD), Wakayama transférera de hautes technologies dans la production, le traitement et la distribution de produits agricoles, a-t-il déclaré. Des cours de formation par des experts japonais seront aussi organisés à l'intention des responsables locaux de l'agriculture et des agriculteurs.

Il a ajouté que la préfecture proposerait à l'ambassade du Japon au Vietnam de construire à Can Tho dans les années à venir un centre de conservation et de transformation des produits agricoles doté de  technologies modernes aux normes internationales.

Wakayama encouragera et créera des conditions favorables pour les entreprises japonaises, celles de la préfecture en particulier, pour promouvoir leurs investissements directs à Can Tho et dans les localités voisines.

L'application de modèles agricoles de haute technologie et de technologies post-récolte sera élargie à Can Tho, afin de créer des produits agricoles plus sûrs, avec une productivité et une efficacité élevées.

En ce qui concerne l'importation de produits agricoles, Wakayama souhaite que Can Tho fasse connaître et commercialise des produits issus du kaki sans pépins - spécialité de cette localité japonaise.

Concernant la gestion urbaine et la protection de l'environnement, la préfecture de Wakayama est prête à soutenir Can Tho dans la construction de logiciels de planification urbaine, l'entretien des ouvrages de drainage et la gestion des données pour surveiller les travaux de construction.

Yoshinobu Nisaka s'est engagé à soutenir Can Tho dans la mise en relation avec les investisseurs et les concepteurs de dispositifs d'économie d'énergie et de systèmes solaires pour l'éclairage public, en exploitant le modèle de partenariat public-privé.

Dans le secteur du tourisme, les autorités de la préfecture japonaise demanderont aux agences de voyage, aux associations et aux entreprises locales d'aider Can Tho.

Selon lui, de plus en plus d'habitants de Wakayama choisissent le Sud du Vietnam comme destination de vacances grâce à l'environnement paisible, à l'hospitalité et à la culture typique.

Il a également profité de l'occasion pour demander aux autorités de Can Tho de présenter les sites touristiques connus de sa préfecture telles que la montagne de Koya et la route de pèlerinage de Kumano Kodo,  reconnues patrimoine naturel mondial.

Le président du Comité populaire municipal, Vo Thanh Thong, a affirmé que les autorités de Can Tho créeraient des conditions favorables aux entreprises japonaises et de Wakayama pour mener des affaires dans la ville. -VNA