Le Vietnam participe activement aux conférences de l'ASEAN

"Le Vietnam a activement participé à la 48e conférence des ministres des Affaires étrangères de l'ASEAN en Malaisie, ainsi qu'aux conférences entre l'ASEAN et ses partenaires", a affirmé le vice-Premier ministre Pham Binh Minh à la presse.

"Le Vietnam a activement participé à la 48e conférence des ministres des Affaires étrangères de l'ASEAN en Malaisie, ainsi qu'aux conférences entre l'ASEAN et ses partenaires", a affirmé le vice-Premier ministre Pham Binh Minh à la presse.

Selon le vice-Premier ministre, également ministre des Affaires étrangères, lors de ces événements, le Vietnam a assuré tenir tous ses engagements pour contribuer à la fondation de la Communauté de l'ASEAN à la fin de 2015, notamment sur les secteurs importants pour la Communauté et le Vietnam tels que la connectivité au sein de l'ASEAN ou la réduction des écarts de développement entre les membres.

Le Vietnam a également contribué au développement du rôle du bloc régional, notamment au resserrement de la solidarité et au consensus au sein de cette association sur divers problèmes, ce qui constitue un facteur important pour assurer son rôle central.

Le Vietnam a en outre présenté de nombreuses propositions détaillées afin d'intensifier la collaboration entre l'ASEAN et les partenaires dans l'économie, le commerce, l'investissement et la sécurité. Au cours de son mandat - de juillet 2012 à juillet 2015 - en qualité de coordinateur des relations entre l'ASEAN et l'Union européenne (UE), il a contribué aux avancées substantielles de ces relations qui ont abouti à un doublement des assistances de l'UE pour l'association et à l'élaboration d'un itinéraire pour porter ces liens au niveau de partenariat stratégique.

S'agissant de la Mer Orientale, le vice-Premier ministre a affirmé que ce sujet était l'un des problèmes retenant le plus d'attention car la situation dans cette zone maritime concerne la sécurité régionale mais aussi des pays hors de la région.

Outre des différends territoriaux, la Mer Orientale est liée à des lignes de navigation maritime et aérienne. Sa situation, de plus en plus compliquée, notamment en raison des opérations de constructions et de remblaiement d'envergure, inquiète la communauté internationale. L'AMM 48, les conférences des ministres de l'ASEAN et des partenaires, des ministres du Sommet d'Asie de l'Est, et des ministres du Forum régional de l'ASEAN (ARF), ont toutes exprimé leur préoccupation. En effet, dans le communiqué commun de l'AMM 48, les ministres des Affaires étrangères de l'ASEAN ont déclaré leur forte préoccupation devant les évolutions en Mer Orientale. C'est la première fois que les opérations de construction et de remblaiement de rochers sont mentionnées dans un communiqué commun de la conférence des ministres des Affaires étrangères de l'ASEAN. Les ministres ont insisté sur la nécessité d'appliquer rigoureusement la Déclaration sur la conduite des parties en Mer Orientale (DOC), notamment l'article 5, de faire preuve de retenue, d'éviter de complexifier la situation dans cette zone maritime. Ils ont également affirmé la volonté d'accélérer les négociations afin de parvenir rapidement à un Code de conduite en Mer Orientale, pour la paix et la stabilité dans cette zone.

En ce qui concerne d'autres résultats de l'AMM 48 et des conférences connexes, le vice-Premier ministre Pham Binh Minh a indiqué que les participants avaient discuté des mesures pour assurer la création de la Communauté de l'ASEAN à la fin de cette année. A ce jour, les pays membres ont appliqué plus de 90% des engagements en la matière. "Ce taux au Vietnam est de 93%, un niveau élevé", a souligné Pham Binh Minh.

Les ministres ont par ailleurs discuté des orientations pour l'après-2015. Le principal est d'édifier une ASEAN axée sur le peuple. Ils ont également débattu du développement de la solidarité et du consensus au sein de l'association pour assurer une voix commune sur tous les problèmes, ce en vue de garantir son rôle central. Les relations entre l'ASEAN et les partenaires, le développement économique, la garantie de la paix et de la sécurité étaient aussi des sujets particulièrement importants. Les questions relatives à la paix, dont la lutte contre le terrorisme et l'extrémisme, la sécurité en Mer de Chine orientale et en Mer Orientale/Mer de Chine méridionale, et sur la péninsule coréenne ont été toutes abordées. -VNA

Voir plus