Washington (VNA) – Bien que le Vietnam et les Etats-Unis aient enregistré  des résultats encourageants en matière de coopération dans le traitement des conséquences de la guerre, ils ont du pain sur la planche dans ce domaine, a déclaré Timothy Lieser, conseiller senior à la Commission des appropriations du Sénat américain.
 
Timothy Lieser, conseiller senior à la Commission des appropriations du Sénat américain. Photo: VNA

Dans une interview accordée à l’Agence vietnamienne d’information (VNA) aux Etats-Unis, Lieser, qui est également assistant en politique étrangère au bureau du sénateur Patrick Leahy, a déclaré comprendre les douleurs de la guerre à travers ce qu’il avait vu lors de ses visites au Vietnam.

À l’instar de certains sénateurs américains tels que Patrick Leahy et le regretté sénateur John McCain, il a reconnu la nécessité de travailler pour aider les deux parties à surmonter les conséquences de la guerre et aider les Vietnamiens qui souffrent encore des douleurs de la guerre.

Lieser a partagé les difficultés au début, car ce n’est pas que tous les Américains comprennent les dégâts énormes causés par la guerre au Vietnam, ainsi que l’importance de la réconciliation.

En outre, certains membres de l’administration américaine se sont même opposés à la mise en œuvre des travaux, et ont argumenté qu’il était nécessaire de se concentrer sur les affaires des Etats-Unis et sur les exigences des vétérans américains plutôt que sur ceux des autres pays.

Cependant, c’était le bon moment pour aider la communauté et le peuple américain à mieux comprendre les questions historiques entre les deux pays et à mettre de côté le passé pour renforcer la confiance et la coopération bilatérales, a-t-il déclaré.

Selon Lieser, au début des années 1980, il existait des perspectives et des opportunités de coopération avec le Vietnam sur le terrain à mesure que la confiance bilatérale s’était améliorée et que des projets de soutien au Vietnam étaient lancés.

Le sénateur américain Patrick Leahy a accordé une grande attention à ce travail et a veillé à ce qu’il y ait toujours un budget pour les programmes au Vietnam.

Au fil des ans, de plus en plus de gens ont pris conscience de la catastrophe de l’après-guerre que les deux pays avaient endurée et appuyé le travail accompli par ceux comme le sénateur Leahy au cours des 30 dernières années.

Selon Lieser, au cours des dernières années, les États-Unis et le Vietnam ont obtenu des résultats encourageants dans un certain nombre de domaines, tels que la recherche de soldats américains et vietnamiens portés disparus au combat.

La partie américaine a aidé le gouvernement vietnamien à améliorer la technique de recherche des restes de soldats vietnamiens, à faire face aux munitions non explosées et à aider les personnes handicapées dans les zones contaminées par l’agent orange/dioxine et les personnes blessées par les débris de bombes et de mines.

Cependant, il reste encore beaucoup à faire et les deux parties devraient continuer à coopérer pour promouvoir davantage les programmes d’assistance au Vietnam, y compris la décontamination de la dioxine de l’aéroport de Biên Hoà.

Lierser a déclaré que les Etats-Unis considéraient que le traitement des séquelles de la guerre était une priorité dans leurs relations avec le Vietnam aux côtés d’autres priorités dans les domaines du commerce, de la sécurité, de l’environnement et du changement climatique, comme l’ont déclaré les dirigeants américains lors de leur visite au Vietnam.

Les Etats-Unis continueront à mettre en œuvre leurs engagements à aider le Vietnam à surmonter les conséquences de la guerre, a-t-il ajouté. -VNA