Le Vietnam et la Nouvelle-Zélande développent leurs relations

L'ambassadrice de Nouvelle-Zélande au Vietnam, Caroline Rachel Beresford, a souligné les relations importantes, intensives et étendues entre les deux pays, lors d'une rencontre avec la presse à l'approche du 49e anniversaire de l'établissement des relations diplomatiques (19 juin 1975 - 2024).

 Le Premier ministre Pham Minh Chinh (droite) et la gouverneure générale de la Nouvelle-Zélande, Dame Cindy Kiro, à Wellington le 11 mars 2024. Photo: VNA
Le Premier ministre Pham Minh Chinh (droite) et la gouverneure générale de la Nouvelle-Zélande, Dame Cindy Kiro, à Wellington le 11 mars 2024. Photo: VNA

Hanoi (VNA) - L'ambassadrice de Nouvelle-Zélande au Vietnam, Caroline Rachel Beresford, a souligné les relations importantes, intensives et étendues entre les deux pays, lors d'une rencontre avec la presse à l'approche du 49e anniversaire de l'établissement des relations diplomatiques (19 juin 1975 - 2024).

Considérant que les Vietnamiens qui font leurs études ou voyagent en Nouvelle-Zélande contribuent de manière importante aux relations bilatérales, l'ambassadrice Caroline Rachel Beresford a déclaré que son pays accordait une grande attention aux étudiants vietnamiens et espérait en accueillir davantage pour renforcer la compréhension et la confiance mutuelles afin de travailler ensemble vers l'avenir.

En 2025, les deux pays célébreront 50 ans de relations diplomatiques et les cinq ans de leur partenariat stratégique, a-t-elle poursuivi, estimant que cette étape marquerait le début de nouveaux domaines de coopération à la hauteur des forces et avantages concurrentiels de chacun.

Elle a pris comme exemple la technologie agricole, notant que la Nouvelle-Zélande possède des technologies agricoles de pointe alors que le Vietnam en a désormais besoin, en particulier pour le delta du Mékong qui est menacé par divers problèmes environnementaux.

Compte tenu de cela, a déclaré la diplomate, les futures relations bilatérales devraient se concentrer sur les domaines où les deux pays pourraient être complémentaires. Elle a également exprimé l’espoir que ces liens s’étendraient à de nouveaux tels que la numérisation et l'aérospatiale.

Soulignant l'objectif de commerce bilatéral de 3 milliards de dollars, l'ambassadrice Caroline Rachel Beresford a déclaré que pour y parvenir, la Nouvelle-Zélande donne la priorité à la pleine réalisation des engagements commerciaux entre les deux pays, notamment le Partenariat économique régional global (RCEP), le Forum de coopération économique Asie-Pacifique (APEC) et l’Accord de partenariat transpacifique global et progressiste (CPTPP).

Les pays devraient maximiser ces accords en exploitant les atouts de chaque partie, a-t-elle ajouté.

Elle a assuré qu’au cours de son mandat, elle déploierait des efforts pour aider les entreprises des deux parties et s’est déclaré convaincue que davantage d’entreprises néo-zélandaises viendraient investir au Vietnam.

S’agissant de la coopération agricole, selon la diplomate, de nouvelles opportunités sont désormais grandes ouvertes pour l'agriculture durable, car les consommateurs de marchés particulièrement exigeants comme l'Europe et les États-Unis exigent la traçabilité des produits pour garantir qu'ils sont propres et sûrs. La Nouvelle-Zélande a développé les technologies nécessaires pour répondre à ces exigences, et c’est également ce qu’elle peut partager avec le Vietnam.

Dans le cadre d'un projet d'une valeur de plus de 6 millions NZD (3,6 millions de dollars) annoncé lors de la visite du Premier ministre Pham Minh Chinh en mars dernier, la Nouvelle-Zélande coopérera avec le Vietnam pour développer la culture des fruits de la passion. Ce projet aidera les entreprises vietnamiennes à exporter davantage de produits à base de fruits de la passion vers la Nouvelle-Zélande. Auparavant, les deux parties avaient récolté des succès pour le fruit du dragon du Vietnam, a conclu la diplomate. -VNA

source

Voir plus