Mme l'ambassadeur Nguyen Phuong Nga lors du débat ​général ​de la Commission ​économique et financière (Deuxième commission). Photo: VNA

Mme l'ambassadeur Nguyen Phuong Nga, représentante en chef de la mission du Vietnam auprès de l'ONU, a affirmé les engagements du Vietnam ​dans la mise en oeuvre du Programme de développement durable ​pour l'horizon 2030 lors d'un débat ​général ​de la Commission ​économique et financière (Deuxième commission), tenu le 8 octobre à New York, dans le cadre de la 70e session de l'Assemblée générale de l'ONU​.

La paix et la sécurité sont des conditions préalables au développement, a-t-elle déclaré, ​avant d'ajouter que la mise en œuvre du Programme de développement durable ​pour 2030 ​relevait désormais de la plus grande urgence, ​et d'appeler, dans cette optique, à l'institution de partenariats mondiaux renforcés et ​à la réalisation de transfert de technologies au profit des pays en développement.

Elle a ​également salué les efforts visant à réformer le système de développement de l'ONU, dont l'initiative "Unis dans l'action" (Delivering as One). Elle a aussi appelé l'ONU comme ses pays membres à soutenir la coopération Sud-Sud et la coopération tripartite.

Au nom des pays de l'ASEAN, Mme Nguyen Phuong Nga a ​accordé de l'importance au rôle ​comme au soutien de l'ONU ​des activités de développement dans les pays, ​précisant que le pilier de développement ​avait une signification importante pour développer les autres piliers de l'ONU. Elle a souhaité que l'organisation, de concert avec l'ASEAN, accélère la mise en oeuvre de la Déclaration commune sur la coopération intégrale ONU-ASEAN.

"Cette coopération est très importante ​alors que les pays aséaniens s'orientent vers l'édification de la Communauté de l'ASEAN fin 2015 et lancent l'Agenda 2030 du développement durable", a-t-elle estimé.

Lors du débat ​général ​de la Commission ​économique et financière, les participants ont discuté des ressources ​pour les activités et les programmes de développement ​des pays, notamment​ en matière de réduction de la pauvreté. Ils ont souhaité l'amélioration de l'efficacité de l'emploi des ressources et le renouvellement des modalités de fonctionnement du système de développement de l'ONU. -VNA

​​

 

 

​​