Le secteur de la santé doit renouveler le travail de gestion

En 2011, le secteur de la santé doit améliorer le travail de gestion pour répondre aux besoins de traitement médical de la population, veiller davantage à la qualité des soins de santé.
En 2011, le secteur de la santé doit améliorer le travail de gestion pour répondre aux besoins de traitement médical de la population, veiller davantage à la qualité des soins de santé, notamment pour les pauvres, les enfants, les familles bénéficiaires de politiques d'assistance sociale...

C'est ce qu'a déclaré le vice-Premier ministre Nguyên Thiên Nhân, lors d'une cérémonie célébrant la Journée des Médecins du Vietnam (27 février), organisé lundi à Hanoi.

Lors de cette cérémonie qui visait également à mettre en oeuvre la tâche du ministère de la Santé en 2011, le vice-Premier ministre a souligné: "Le secteur de la santé doit déployer de gros efforts et faire en faire en sorte que les épidémies ne se produisent pas à grande échelle.

Pour sa part, le ministre de la Santé, Nguyên Quôc Triêu, a estimé qu'en 2011, le secteur de la santé continuera de perfectionner l'organisation du système sanitaire à tous les échelons, de perfectionner le réseau de gestion de la qualité, de la sécurité et de l'hygiène alimentaires, de mettre en oeuvre une politique d'assistance financière pour inciter les cadres sanitaires à aller travailler dans des zones reculées.

En outre, a dit Nguyên Quôc Triêu, ce secteur attache de l'importance au renforcement de la recherche scientifique, au développement des technologies, au développement de l'industrie pharmaceutique, et répondra aux besoins du peuple, notamment en terme de médicaments de première nécessité.

Un rapport du ministère de la Santé a montré qu'en 2010, l'espérance de vie des Vietnamiens est de 73 ans, que le réseau de santé préventive a été consolidé. Il a ajouté que les épidémies ont été limitées et enrayées à temps, et le nombre de lits dans les hôpitaux publics a atteint le chiffre de 20,5 lits/10.000 habitants...

Le nombre de personnes bénéficiant d'une assurance-santé a connu une augmentation de plus de 60%. Le taux de pauvres bénéficiant d'une carte d'assurance-maladie est estimé à plus de 16%. -AVI

Voir plus