Au Parc national de Chu Mom Ray. Photo: VNA

Hanoi (VNA) - L'utilisation d'une technologie de pointe au Parc national de Chu Mom Ray a permis de réduire le nombre de cas d'exploitation illégale et de feux de forêts. Couvrant 56.000 ha, ce parc est situé dans les deux districts de Ngoc Hoi et Sa Thay, province de Kon Tum.

La gestion et la protection des forêts ont rencontré des difficultés parce que les gardes forestiers locaux doivent couvrir une très grande superficie. En plus des 14 postes de gardes forestiers, il y a maintenant 19 autres postes, plus petits, installés à des endroits critiques. Ces nouveaux postes sont équipés de dispositifs technologiques de surveillance. Le parc utilise la technologie du Système d'Information Géographique (SIG) pour la surveillance et le contrôle de ses ressources forestières via une base de données d'images satellitaires.

Vo Sy Chung, directeur du parc, a déclaré que les gardes forestiers ont reçu des smartphones et des applications qui les aident dans leur travail. Pendant la saison sèche, de novembre à mai, de nombreux incendies ont été détectés et rapidement éteints grâce au nouveau système d'alerte, a-t-il ajouté.

Les gestionnaires peuvent désormais superviser directement les gardes forestiers, qu'ils soient dans les postes ou en patrouille.

Grâce à cette nouvelle méthode de surveillance, les violations de la loi sur la protection des forêts ont diminué. Depuis le début de l'année, neuf violations ont été découvertes, soit 12 de moins qu'à la même période de l'année dernière. Et les cas d'exploitation illégale ont chuté de 93% par rapport à l'année précédente.

Par rapport aux méthodes traditionnelles de gestion forestière, l'utilisation de technologies présente une plus grande précision, a indiqué M. Chung.

Ces prochaines années, le parc prévoit d'augmenter le nombre de dispositifs et de mettre en place plus d'équipes mobiles. - CPV/VNA