Photo : VOV

 

Hanoï (VNA) - Beaucoup plus confidentielle que les chutes d’eau de Ban Giôc à Cao Bang ou de Cam Ly sur les Hauts Plateaux du Centre, la cascade de Dô Quyên dispose d’un charme particulier avec la flore qui l’entoure. Cet endroit magnifique se situe dans le parc national de Bach Ma, à proximité de Huê.

Perchée à 300m d’altitude, l’impressionnante cascade de Bach Ma est accessible à pied pour les plus sportifs via un chemin de randonnée. Le trek, long d’une quinzaine de kilomètres à compter du pied de la montagne, vous mènera au sommet en passant par le ruisseau Yên et la cascade Ngu Hô (cinq lacs), vers une zone emplie de rhododendrons, une plante aux fleurs printanières et au feuillage persistant.

Nguyên Vinh Hoàng, originaire de Huê, découvre pour la première fois ce paysage à couper le souffle. «C’est vraiment poétique! On se promène dans la forêt, au milieu des feuillages avec en fond sonore les chants des ruisseaux et des oiseaux. C’est un bel endroit pour les adeptes de nature.»

Le rhododendron, dô quyên en vietnamien, a donné son nom à cette cascade, qui semble être suspendue entre ciel et terre. À son sommet, un panorama exceptionnel s’offrira à vous. Nguyên Vinh Hoàng déclare: «Quand il fait beau, on peut voir le paysage autour du mont Bach Ma, mais aussi la lagune de Tam Giang et la mer qui se trouvent beaucoup plus loin.»

Nguyên Thanh Long, un autre Huéen, indique: «Dô Quyên est la cascade la plus haute de Huê. Quand je suis arrivé, la cascade était cachée par les nuages. J’ai eu l’impression de me perdre dans la brume en suivant la rivière. Mais quand le soleil a atteint son pic, ses rayons ont chassé les nuages et ont dévoilé un tableau romantique à souhait.»
 
Photo : VOV


À partir de là, quelques efforts seront nécessaires pour atteindre le pied de la cascade. Après un sentier comptant quelques 689 marches, on entre dans un autre univers où le temps semble s’être arrêté. Le rose chatoyant des rhododendrons, les troncs blanchâtres et le vert profond des feuillages dépeignent un tableau coloré où le reflet de la lumière vient rajouter des nuances qui varient selon le moment de la journée.

Nguyên Thi Nhu Y, une touriste de Quang Binh, s’extasie: «J’adore le bruit du fracas de l’eau contre les rochers en bas et la fraîcheur qu’offre la cascade. Ça vaut vraiment la peine après une longue randonnée dans une forêt tropicale dense. Une très belle expérience!»

Entre pentes abruptes et grandes parois, un épais tapis de rhododendrons fleurit entre mars et avril, ce qui en fait la période idéale pour découvrir cette magnifique cascade au charme unique.-VOV/VNA